Iran : l'Europe ne doit pas subir les sanctions américaines dit Bruno le Maire

Iran : l'Europe ne doit pas subir les sanctions américaines dit Bruno le Maire©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 mai 2018 à 10h44

Il est temps que l'Europe "passe de la parole aux actes"... C'est le message délivré par Bruno Le Maire vendredi matin sur Europe 1. Le ministre de l'Economie souhaite désormais répondre aux Etats-Unis, qui ont quitté en début de semaine l'accord sur le nucléaire iranien et qui menacent de représailles commerciales les entreprises qui continueraient de travailler avec Téhéran.

Des entreprises françaises sanctionnées ?

Le risque de sanctions imposées par les Etats-Unis à l'Iran est donc important désormais... Les entreprises françaises qui y sont implantées pourraient en subir les conséquences, ce que ne souhaite pas le ministre : "j'ai appelé mon homologue américain, et je lui ai demandé soit des exemptions pour un certain nombre de nos entreprises, soit des délais plus longs".

"Voulons-nous que les Etats-Unis soient le gendarme économique de la planète ? Ou voulons nous, nous Européens, dire : Nous avons des intérêts économiques, nous voulons continuer à faire du commerce avec l'Iran dans le cadre d'un accord stratégique", a affirmé Bruno Le Maire. Pour cela, l'Europe devra démontrer sa souveraineté et son indépendance financière commune.

Les chemins des USA et de l'Europe se séparent

"Alliance historique ne signifie pas alignement politique", a déclaré le ministre de l'Economie à propos des Etats-Unis. Car l'Hexagone prend depuis l'élection de Donald Trump des chemins radicalement différents avec les américains, que ce soit en matière d'écologie et de politique internationale.

De son côté, la France fera tout pour préserver l'accord nucléaire de 2015. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a contacté ses homologues européens afin de préserver cet accord avec l'Iran, qui a permis l'arrêt du programme par les iraniens contre l'arrêt des sanctions financières à l'égard du pays. Un accord jugé désastreux par Donald Trump : "C'est le pire jamais signé par les Etats-Unis" a estimé le président américain...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.