J&J lance des essais à grande échelle pour un vaccin anti-covid en une seule injection

J&J lance des essais à grande échelle pour un vaccin anti-covid en une seule injection©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 23 septembre 2020 à 15h16

Le candidat vaccin de J&J, qui nécessite une seule dose, pourrait simplifier les campagnes de vaccination et faciliter le contrôle de la pandémie. Il va être testé sur 60.000 personnes.

Johnson & Johnson a lancé mercredi la dernière phase des essais de son vaccin expérimental à injection unique contre le COVID-19, sur 60.000 personnes.

Contrairement aux traitements en cours de développement de ses principaux concurrents, Moderna Inc, Pfizer Inc et AstraZeneca, qui nécessitent deux doses, le candidat vaccin de J&J est à injection unique, ce qui pourrait simplifier les campagnes de vaccination et faciliter le contrôle de la pandémie, selon Dan Barouch, chercheur à Harvard ayant participé à sa conception.

"Nous sommes convaincus que ce vaccin à dose unique pourrait être très efficace", a déclaré Paul Stoffels, le directeur scientifique de Johnson & Johnson, lors d'un appel avec la presse. L'étude comparera le vaccin à un placebo, dans le but de montrer si il réduit les cas de Covid-19 de forme modérée à sévère. Les laboratoires Pfizer, Moderna et AstraZeneca ont déjà fait de même.

Du retard sur Moderna et Pfizer

"Il est probable que plusieurs schémas vaccinaux soient nécessaires pour répondre aux besoins mondiaux ", a déclaré Anthony Fauci, le directeur de l'Institut national des maladies allergiques et infectieuses aux Etats-Unis. Le vaccin de J&J "peut être particulièrement utile pour contrôler la pandémie s'il s'avère protecteur après une seule dose".

L'étude J&J a toutefois deux mois de retard sur celle de Moderna, en collaboration avec NIAID et celle de Pfizer, en partenariat avec BioNTech, dont les essais de phase finale ont débuté fin juillet. Pfizer pense pouvoir obtenir des résultats d'ici la fin octobre sur l'efficacité de son produit.

Course au vaccin

La course au vaccin est lancée depuis de longs mois, alors que la pandémie fait des ravages. Actuellement, 240 vaccins sont développés dans le monde et 23 sont testés sur des humains, dont 13 sont des vaccins chinois, avec notamment des espoirs pour Pékin du côté de l'Académie militaire des sciences.

La Russie a elle aussi déjà vacciné des milliers de personnes. Le Kremlin a créé la surprise au mois d'août en annonçant officiellement avoir, dans des délais record, mis au point un vaccin contre le coronavirus. Les résultats des tout premiers essais cliniques de ce vaccin, baptisé "Spoutnik V" semblent bons, à en croire la revue médicale 'The Lancet', avec une réponse immunitaire favorable - mais la communauté scientifique est très divisée dans ce dossier.

Le vaccin expérimental d'AstraZeneca et de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni est considéré par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme probablement le premier vaccin candidat au monde et le plus avancé en matière de développement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.