Jaguar Land Rover pourrait supprimer des milliers d'emplois

Jaguar Land Rover pourrait supprimer des milliers d'emplois
Jaguar F-TYPE R Convertible

Boursier.com, publié le lundi 17 décembre 2018 à 19h50

Le constructeur automobile, qui appartient à la société indienne Tata Motors, avait indiqué en octobre qu'il présenterait un plan d'amélioration des coûts et des flux de trésorerie de 2,5 milliards de livres d'ici 18 mois.

Jaguar Land Rover serait sur le point de supprimer des milliers d'emplois. Selon le 'Financial Times', qui cite plusieurs personnes non identifiées proches de la société britannique, JLR devrait dévoiler ces mesures d'économies de coûts début 2019.

Le constructeur automobile, qui appartient à la société indienne Tata Motors, avait indiqué en octobre qu'il présenterait un plan d'amélioration des coûts et des flux de trésorerie de 2,5 milliards de livres d'ici 18 mois...

Tata Motors sous pression

S&P Global Ratings a abaissé ce matin, pour la deuxième fois en cinq mois, la note crédit long terme de Tata Motors, citant les vents contraires pour JLR sur certains marchés clés, dont la Chine.

Le hard-Brexit plane sur l'industrie automobile

JLR se prépare également à la possibilité que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne l'année prochaine sans un accord, menaçant de perturber les chaînes d'approvisionnement de l'industrie automobile.

"Un millier (d'emplois ont été) perdus en conséquence de la politique contre le diesel et cela se comptera en dizaines de milliers si nous n'obtenons pas le bon accord sur le Brexit", avait déclaré mi-septembre, le patron de JLR, Ralf Speth.

La société a déjà taillé dans ses effectifs cette année

Le groupe a déjà annoncé en début d'année la suppression d'un millier d'emplois et la réduction de la production de deux usines en Angleterre en raison du recul de la demande de véhicules diesel face à l'alourdissement de la fiscalité et au durcissement de la réglementation sur ce type de motorisation...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.