Jean Castex détaille les règles du déconfinement

Jean Castex détaille les règles du déconfinement
vue des Champs elysées

Boursier.com, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 12h10

Commerces, auto-écoles, lieux de cultes... Le Premier ministre en a dit plus sur l'assouplissement qui démarre ce weekend.

Emmanuel Macron a annoncé mardi soir un assouplissement du confinement, en trois étapes, dont la première démarrera ce samedi 28 novembre avec la réouverture des commerces et la possibilité de se déplacer dans un rayon de 20 km. Jean Castex a pris le relais ce jeudi, en détaillant les nouvelles règles de cet assouplissement.

Les commerces

L'"évolution positive" de la situation sanitaire en France va donc permettre aux commerces dits "non essentiels" de rouvrir leurs portes à partir de samedi, de même que certains rayons de grandes surfaces qui avaient dû être fermés. Jean Castex a annoncé un "protocole sanitaire renforcé". La jauge est portée à 8 m 2 par client. Cette règle s'applique à la surface de vente. Les salariés ne sont pas comptabilisés.

Les commerces de plus de 400 m2 devront prévoir un système de comptage à l'entrée du magasin, et si cela est possible, mettre en place un système de sens unique. L'aération des lieux, et la mise à disposition de gel hydroalcoolique devront être facilités. Pour éviter des flux trop importants, les commerçants pourront étendre leurs horaires jusqu'à 21 heures et à l'approche des fêtes, les ouvertures le dimanche seront facilitées.

Salles de spectacle

Les salles de spectacle vivant, les théâtres, les cinémas et les musées pourront rouvrir le 15 décembre si la situation sanitaire le permet, a déclaré jeudi la ministre de la Culture. Roselyne Bachelot a ajouté que les conservatoires et les écoles de musique pourront à nouveau proposer des cours à compter du 15 décembre. En revanche, les classes de chant resteront fermées, a-t-elle dit.

Auto-écoles

Dès le 28 novembre, les auto-écoles pourront rouvrir "dans le respect du protocole sanitaire" mais seulement pour préparer les examens pratiques, annonce Jean Castex. En revanche, la préparation aux examens théoriques (cours de code de la route) continueront de se faire à distance.

Visites immobilières

Le 28 novembre, les visites immobilières pourront reprendre elles aussi.

Lieux de culte

Les lieux de culte ne pourront pas accueillir plus de 30 personnes dans un premier temps lors de leur réouverture samedi mais cette jauge pourrait être progressivement levée en fonction de l'évolution de l'épidémie due au nouveau coronavirus. "Cette réouverture ne peut qu'être progressive", a dit le Premier ministre.

"Ces lieux accueilleront d'abord 30 personnes dans le respect des règles sanitaires puis cette jauge évoluera progressivement en fonction de la situation sanitaire et de l'échéance du 15 décembre", a-t-il poursuivi. "Il pourra s'agir d'une jauge en fonction de la capacité globale d'accueil du lieu. Les discussions se poursuivent avec les autorités religieuses."

Voyages à Noël

Les voyages à l'étrangers seront possibles pendant la période des fêtes de fin d'année, notamment dans les territoires ultra-marins, avec un test PCR réalisé de moins de 72 heures avant le déplacement. Cette année, en revanche, les colonies de vacances ne pourront pas reprendre pour les enfants.

Stations de ski

La situation ne permet pas d'envisager la réouverture des stations de ski pour les vacances de Noël. "Il ne serait pas prudent de laisser se rassembler des flux importants de population", a expliqué Jean Castex. Il sera possible d'aller à la montagne mais toutes les remontées mécaniques seront fermées au public.

Les restaurants restent fermés

Les bars et les restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier, confirme Jean Castex, qui pointe "une décision difficile mais nécessaire" car il s'agit, souligne-t-il, de "lieux de contamination virale élevée". Il évoque également le difficile respect des gestes barrières, l'impossibilité du port du masque ou encore le fait qu'il s'agit de lieux clos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.