Jean-Dominique Senard ne pourra pas se présenter à la présidence du Medef

Jean-Dominique Senard ne pourra pas se présenter à la présidence du Medef
Michelin, Jean-Dominique Senard

Boursier.com, publié le lundi 11 décembre 2017 à 18h05

Jean-Dominique Senard ne pourra pas se présenter à la présidence du Medef... Les membres du Conseil exécutif de l'organisation patronale se sont prononcés lundi contre la possibilité de laisser un candidat âgé de plus de 65 ans briguer la présidence de l'organisation patronale.

Les 45 membres du Conseil exécutif du Medef étaient invités à voter sur la possibilité de modifier l'article 16 des statuts qui stipule que "les candidats à la présidence ne doivent pas être plus âgés de 65 ans au jour de l'élection". "Le Conseil exécutif a décidé de ne procéder à aucune modification ou interprétation de ses statuts", peut-on lire dans un communiqué du Medef.

Ce vote coupe court à l'éventuelle candidature de Jean-Dominique Senard, président de Michelin, qui aura 65 ans le 7 mars prochain, soit quatre mois avant les élections de juillet. A la tête de Michelin depuis 2012, Jean-Dominique Senard était pour de nombreux patrons le candidat idéal.

Gattaz ne veut pas démissionner

La seule possibilité pour Jean-Dominique Senard de se lancer dans la course serait que l'actuel président du Medef, Pierre Gattaz démissionne, déclenchant des élections anticipées. Mais cette option a été écartée par l'intéressé. "Je n'ai pas du tout envie de démissionner", avait fait savoir en octobre Pierre Gattaz à des journalistes de l'AJEF (Association des journalistes économiques et financiers).

Cela reviendrait, selon lui, à adouber un candidat. Or, dans une lettre qu'il a envoyée le 5 décembre aux membres du Conseil exécutif, il a assuré qu'il ne soutiendrait personne.

Deux candidats déclarés

La course devrait opposer, entre autres, Alexandre Saubot, vice-président du Medef et président de l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) et Geoffroy Roux de Bézieux, également vice-président du Medef qui s'est déjà présenté aux élections de 2013. Ces derniers refusent tous deux de confirmer officiellement leur candidature.

Deux candidats se sont en revanche déjà déclarés la semaine dernière. Il s'agit du patron du Medef Auvergne-Rhône-Alpes, Patrick Martin, et celui du Medef des Hauts-de-France, Frédéric Motte, tous deux issus des territoires.

Les candidatures doivent être envoyées au Comité statutaire entre le 6 mars et le 3 mai. La liste définitive sera dévoilée le lendemain. Les élections sont prévues pour le 3 juillet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.