Jean-Paul Delevoye fait le ménage après de nouvelles révélations sur ses activités

Jean-Paul Delevoye fait le ménage après de nouvelles révélations sur ses activités©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 décembre 2019 à 15h28

Le "monsieur retraites" du gouvernement a démissionné une nouvelle fois ces dernières heures, cette fois de la présidence d'honneur de Parallaxe (groupe IGS) - il y touchait 5.300 euros net par mois.

Jean-Paul Delevoye tente de faire le ménage après les dernières révélations dans la presse et des appels à la démission de la part d'opposants politiques. Le ministre délégué aux Retraites a annoncé ces dernières heures avoir quitté sont poste d'administrateur de l'Institut de formation de la profession de l'assurance (Ifpass), qu'il occupait bénévolement depuis 2016.

Et il a démissionné une nouvelle fois ces dernières heures, cette fois de la présidence d'honneur de Parallaxe (groupe IGS) - il y touchait 5.300 euros net par mois. "Il a remboursé à ce think tank les sommes perçues depuis qu'il a été nommé au gouvernement (septembre 2019)" et il "s'apprête à rembourser toutes les sommes touchées depuis sa nomination comme haut-commissaire, c'est-à-dire depuis septembre 2017", selon les informations de 'Libération'. L'enveloppe totale s'élève à 140.000 euros.

Révélation embarrassantes

Les révélations de la presse sont particulièrement embarrassantes pour le "monsieur retraites" de l'exécutif, alors que la Constitution interdit "toute activité professionnelle" aux membres du gouvernement.

Du côté de La France Insoumise (LFI), l'eurodéputée Manon Aubry a demandé jeudi sa démission. "Après l'oubli bien pratique de ses liens avec les assurances dans sa déclaration d'intérêts, on apprend que Delevoye a cumulé sa fonction gouvernementale avec un job à 5300 euros/mois pour un think tank privé : comment peut-il encore être maintenu en poste ?", écrit-elle dans un message posté sur le réseau social Twitter.

Après l'oubli bien pratique de ses liens avec les assurances dans sa déclaration d'intérêts, on apprend que #Delevoye a cumulé sa fonction gouvernementale avec un job à 5300 EUR/mois pour un think tank privé : comment peut-il encore être maintenu en poste ? https://t.co/dRo7zvnkE3
- Manon Aubry (@ManonAubryFr)

Dans sa déclaration d'intérêts, qui doit être rédigée par chaque membre du gouvernement et transmise à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le ministre délégué aux retraites ne mentionnait pas sa fonction d'administrateur de l'Institut de formation de la profession de l'assurance (Ifpass), qu'il occupait depuis 2016. Une "erreur" et une "omission par oubli", selon l'intéressé, qui depuis a quitté cette fonction. L'association anticorruption Anticor a depuis demandé la HATVP de saisir la justice sur ce dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.