Jeter son masque par terre va coûter (très) cher !

Jeter son masque par terre va coûter (très) cher !
RER métro

Boursier.com, publié le lundi 08 juin 2020 à 10h33

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie va, via une disposition de sa loi anti-gaspillage promulguée en février, augmenter l'amende de 68 euros à 135 euros. Les mégots, gants, ou dépôts sauvages d'ordures sont aussi concernés.

Jeter son masque par terre va être plus sévèrement puni !... La secrétaire d'Etat au ministère de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson va faire passer l'amende pour "jet de masques" sur la voie publique de 68 euros à 135 euros, et ce via une disposition de sa loi anti-gaspillage promulguée en février dernier. "J'espère que cette amende pourra être en application dans le courant de l'été", a-t-elle indiqué ce lundi sur 'Europe 1'.

Cette amende, qui pourra être majorée jusqu'à 375 euros, concerne également les gants, mégots, papiers ou canettes. Selon le ministère, la facture pourrait même grimper jusqu'à 750 euros si la police établit un procès-verbal et le transmet au tribunal.

Fin mai, Brune Poirson, qui va détailler la mise en oeuvre de cette amende majorée ce lundi à l'occasion de la Journée mondiale de l'océan, avait déjà souligné que des millions de masques jetables utilisés quotidiennement en France ne finissaient pas tous à la poubelle, loin de là...

"Des déchets potentiellement infectés"

"Il faut bien avoir conscience que la mer commence sur nos trottoirs, qu'ils soient de Vannes, Avignon ou Paris, car tout déchet jeté par terre y finit souvent sa course", avait-elle expliqué dans un entretien à 'Ouest-France'.

"Les policiers ne peuvent pas se tenir en permanence derrière chaque contrevenant... Les masques, gants et mouchoirs usagés sont des déchets potentiellement infectés", avait ajouté la secrétaire d'Etat, appelant au civisme des Français.

450 ans pour se décomposer

Le ministère de l'Ecologie avait déjà donné ses consignes pour jeter son masque, qui reste d'ailleurs obligatoire dans de certains lieux tels que les transports en commun. Il faut "placer son masque dans un sac-poubelle dédié. Lorsqu'il est rempli, ce sac est fermé et conservé 24 heures. Ensuite, le jeter dans le sac pour ordures ménagères".

Selon le mouvement Plastick Attak, qui combat le surremballage plastique ainsi que les dépôts sauvages de plastique dans la nature, un masque sanitaire en papier met 450 ans à se décomposer...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.