Joe Biden hausse le ton contre Vladimir Poutine et l'accuse d'être un tueur

Joe Biden hausse le ton contre Vladimir Poutine et l'accuse d'être un tueur©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 17 mars 2021 à 15h58

Le président russe n'a pas d'âme, estime le nouveau locataire de la Maison blanche.

Le président russe n'a pas d'âme, estime le nouveau locataire de la Maison blanche.

Joe Biden a déclaré que Vladimir Poutine devrait rendre des comptes après ses efforts pour tenter d'influencer l'élection présidentielle américaine de 2020 au profit de Donald Trump. "Il en paiera le prix", a dit le président des Etats-Unis au sujet de son homologue russe, dans une interview diffusée mercredi par ABC News.

Interrogé sur la nature de ces conséquences, il a répondu : "Vous le verrez sous peu."

Moscou rejette les accusations

Un rapport des services du renseignement américains, publié mardi, vient étayer des accusations de longue date contre certains lieutenants de Donald Trump. Ces proches auraient fait le jeu de la Russie en amplifiant des accusations effectuées par des personnalités ukrainiennes liées à Moscou contre Joe Biden, alors rival démocrate du président républicain sortant, en amont du scrutin de novembre. La Russie a déclaré mercredi que ces accusations étaient sans fondement.

Sur ABC News, Joe Biden a cependant souligné qu'il existait des sujets sur lesquels il était dans l'intérêt de la Russie et des Etats-Unis de collaborer, comme le renouvellement de l'accord START de limitation des arsenaux nucléaires .

"Sans âme"

"Je le connais relativement bien", a déclaré Joe Biden au sujet de Vladimir Poutine, ajoutant que l'élément le plus important dans les relations avec les dirigeants étrangers était de bien cerner son interlocuteur.

Prié par la chaîne ABC de dire s'il pensait que Vladimir Poutine était un tueur, Joe Biden a répondu: "oui", ajoutant que le dirigeant russe était sans âme. ll n'a pas précisé s'il faisait référence à l'empoisonnement d'Alexeï Navalny en août.

L'opposant au président russe Vladimir Poutine a été arrêté à la mi-janvier à son retour d'Allemagne où il était soigné depuis son empoisonnement par un agent neurotoxique en août dernier. Il doit purger une peine de deux ans et demi de prison pour violation de sa liberté conditionnelle dans une affaire remontant à 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.