José Evrard quitte le FN pour rejoindre Florian Philippot

José Evrard quitte le FN pour rejoindre Florian Philippot©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 27 novembre 2017 à 14h04

C'est une belle prise pour l'ex-bras droit de Marine Le Pen. Le député Front national du Pas-de-Calais José Evrard a décidé de rejoindre Les Patriotes, le mouvement de Florian Philippot, a annoncé lundi l'ancien numéro deux du parti d'extrême droite. "José Evrard, qui est député du Pas-de-Calais, m'a annoncé qu'il quittait le Front national et rejoignait Les Patriotes", a-t-il indiqué sur BFMTV.

Membre du Parti communiste pendant 36 ans, ancien secrétaire départemental du Pas-de-Calais pour le PCF, José Evrard a rejoint le Front national en 2013, s'estimant trahi par les positions de son ancien parti sur les questions européennes.

Elu conseiller municipal de Billy-Montigny, puis conseiller départemental du Pas-de-Calais, il a été un des huit députés FN à faire son entrée au Palais-Bourbon après les législatives de juin.

Le premier à rejoindre Les Patriotes

"Il s'est toujours battu contre les injustices. Il avait rejoint le Front national en 2013 sur cette ligne sociale de lutte contre les oligarchies et l'Union européenne, cette ligne trahie aujourd'hui par le Front national", a dit Florian Philippot, ajoutant : "Nous aurons donc avec José un représentant à l'Assemblée nationale."

José Evrard est le premier député FN à rejoindre les rangs des Patriotes. Trois députés européens et une trentaine de conseillers régionaux FN ont rallié Florian Philippot depuis son départ de la formation fin septembre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - José Evrard quitte le FN pour rejoindre Florian Philippot
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    référence à l'article :

    "Droit à l'erreur" : un projet de loi présenté lundi pour améliorer les relations avec l'administration
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 29 11 2017 à 11 49
    Il a dans ses yeux, ce Monsieur, la profondeur noire des orbites d'un satellite qui se serait fait emporté par la rondeur des oreillers de ses sourcils, et qui eux, ont la puissance du traversin que l'on ne manque de trouver dans une chambre d'hôtel !
    Toujours adossé de la main aux dossiers comme s'il portait une valise en carton, les phrases qui lui reviennent, qu'il sert en rappel, sont le négatif de l'image qu'il veut donner. Elles complètent le sens de la portion de vie qu'il a sans doute utilisée pour capturer une capacité à se draper dans la toge particulière de ceux qui savent tirer les couvertures sans laisser la moindre chance au couvre lit de dévoiler les détails de la couche !

    signaler au modérateur répondre
    avatarJON-DE-LIONNE - Il y a une heure
    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    Référence à la réaction : ( AYALOU)

    Olivier Dussopt, socialiste qui n'a pas voté le budget du gouvernement dans lequel il accepte d'entrer, ex porte-parole de Martine Aubry, finalement rallié à Manuel Valls, en opposition frontale avec le ministre sous la tutelle duquel il va devoir travailler ....Voici un nouvel exemple de la mise en pratique du "en même temps" si cher à notre président de la République. A moins que cela ne s'appelle, "diviser pour régner".

    signaler au modérateurcommenter
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 29 11 2017 à 10 44

    La gauche, Ayallou ! ils sont comme des taupes accrochées aux branches de leur courant avec tant de vers leur grouillant dans le ventre mou du centre de leur mouvement que l'on reste persuadé qu'ils n'ont toujours pas compris !
    Ils se sont fait chasser un jour après l'autre ; ils parlaient de printemps arabe ici ou là ne comprenant pas que c'était leur propre hiver qui s'approchait ; qu'une danse après le couplet suivant ,l'automne de leur existence illuminait puissamment le paysage politique comme un soleil retrouvé d'été, en France !

    signaler au modérateur répondre