Journée de grève nationale en Belgique

Journée de grève nationale en Belgique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 février 2019 à 10h40

L'autorité belge de contrôle du trafic aérien a décidé de fermer l'espace aérien du pays pour 24 heures en raison des incertitudes liées à la présence de personnel.

La Belgique va tourner au ralenti ce mardi... En cause, une grève nationale qui touche les transports, l'administration, les écoles ou encore les hôpitaux. L'appel a été lancé par les trois grands syndicats du pays, FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral). Ils réclament notamment une hausse des salaires, des allocations et des pensions. De nombreuses entreprises sont également bloquées, selon les médias belges, alors que le mouvement concerne autant le public que le privé.

Pas de vols

L'autorité belge de contrôle du trafic aérien a décidé de fermer l'espace aérien du pays pour 24 heures en raison des incertitudes liées à la présence de personnel. Les chemins de fer belges et les autres systèmes de transport en commun devraient être durement frappés par le mouvement. En revanche, les trains internationaux comme l'Eurostar, le Thalys et le TGV ne sont pas perturbés. Environ 650 vols passent par l'aéroport de Bruxelles chaque jour. Celui de Charleroi, le deuxième du pays, reste fermé.

Mauvaise image ?

Cité par RTL Info, le patron de la fédération de l'industrie technologique, estime que cette nouvelle grève nationale entame énormément l'image de la Belgique. "Nous avons, dans les quartiers généraux des grandes entreprises internationales, la réputation d'être un pays où l'on fait tout le temps grève, un pays non fiable pour investir", déplore Marc Lambotte. La dernière grève générale en Belgique remonte à décembre 2014.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.