Julien Dray veut que les géants du web fassent un gros chèque à chaque Français

Julien Dray veut que les géants du web fassent un gros chèque à chaque Français©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 15 janvier 2018 à 10h59

Comment taxer les géants du web ? L'Union européenne planche sur le sujet, et Paris est en première ligne dans les discussions. Le socialiste Julien Dray, qui reste encore flou sur une possible candidature à la tête du Parti socialiste, a sa petite idée... "Je propose que nous mettions en place une taxe sur les GAFA, (une taxe) spéciale, qui permettra de constituer une dotation universelle pour chacun d'entre nous, de 50.000 euros, à 18 ans", a-t-il proposé sur BFMTV.

Il s'agirait d'une enveloppe "dont on fait ce qu'on veut, pour commencer la vie ou même pour préparer sa retraite", a expliqué l'ex-cadre du PS. Il a admis s'être inspiré du revenu universel proposé par Benoît Hamon au moment de sa campagne pour la présidentielle... "J'ai amélioré la chose car il y a beaucoup de débats sur le salaire notamment, et j'en donne le financement et la logique, parce qu'il y a une logique (...) : c'est un revenu car vous et moi nous sommes des algorithmes et nous travaillons tous les jours".

Plusieurs propositions

Apple, Google, Facebook et Amazon font "des milliards de profit, (sans) aucune taxation. Ils ont inventé des systèmes formidables. Et plus personne ne sait où ils sont", regrette Julien Dray.

Selon le rapport d'un député européen favorable à une réforme, l'Union européenne aurait perdu 5,4 milliards d'euros en impôts de Google et Facebook entre 2013 et 2015 à cause de leurs mesures d'optimisation fiscale.

La France, qui est moteur dans ce dossier au sein de l'Union européenne, propose donc de taxer les "GAFA" (Google, Apple, Facebook et Amazon) sur la base de leur chiffre d'affaires réalisé dans chaque pays, et non plus les bénéfices logés dans des filiales installées dans des Etats à faible fiscalité...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU