Justice, retraites, coronavirus... les objectifs de Jean Castex

Justice, retraites, coronavirus... les objectifs de Jean Castex©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 10h23

Le nouveau chef du gouvernement prépare un éventuel reconfinement, va augmenter le budget de la Justice et défend sa nouvelle équipe.

Justice, retraites, coronavirus... Jean Castex en a dit plus sur ses objectifs et a défendu la composition de son gouvernement mercredi matin sur BFM TV. Il a évoqué la possibilité d'un nouveau reconfinement en France, en cas de seconde vague de l'épidémie de coronavirus.

"Oui, un plan de reconfinement est prêt mais on ne va pas faire un éventuel reconfinement comme on a fait celui de mars", a expliqué l'ancien "Monsieur déconfinement" d'Emmanuel Macron. "Déjà parce qu'on a appris, ensuite parce qu'un reconfinement absolu aurait des conséquences terribles, donc on va cibler."

Il a par ailleurs annoncé qu'il se rendrait ce dimanche en Guyane, où la diffusion du coronavirus est encore particulièrement forte.

Un effort pour la justice

Le gouvernement prévoit aussi augmenter le budget de la Justice : "l'objectif de ce gouvernement c'est que le service public de la justice marche mieux", a expliqué Jean Castex. "Nous allons accroître cet effort" car "il faut donner (à la justice) les moyens de fonctionner en proximité, au plus près des gens", a-t-il précisé, en soulignant que le précédent gouvernement avait déjà "augmenté les moyens" dans le cadre d'une loi de programmation.

Alors que la nomination de l'avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice a suscité la colère de plusieurs syndicats de magistrats, le Premier ministre a défendu ce choix.

Haut en couleurs

"Nous n'avons pas nommé un garde des Sceaux haut en couleurs, solide, costaud pour s'en prendre aux magistrats (...) on l'a nommé pour défendre la justice, pour porter les couleurs de la justice au sein de l'appareil d'Etat et lui redonner les moyens", a-t-il assuré. "On doit une plus grande reconnaissance à la justice, la justice ne marche pas parce que l'Etat l'a mal considérée et mettre un homme comme Dupond-Moretti à la tête de cela, ça veut dire que la justice va compter."

La nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur pose également problème, contestée par les défenseurs des droits des femmes alors que l'ancien locataire de Bercy fait l'objet d'une enquête pour viol relancée mi-juin à la demande de la cour d'appel de Paris. "J'assume totalement cette désignation, il a le droit comme tout le monde à la présomption d'innocence".

Réforme des retraites

Jean Castex a précisé qu'il entendait rouvrir le dialogue sur la réforme des retraites avec les syndicats avant le 20 juillet. "Ma responsabilité, c'est de rouvrir le dialogue", a dit le nouveau Premier ministre, ajoutant qu'il voulait séparer ce qui sera le futur régime universel avec en toile de fond "le devenir des régimes sociaux" - "c'est un travail de long terme où il faut sans doute rouvrir les concertations", a-t-il dit - et un "sujet de plus court terme", le financement du système actuel mis à mal par la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus.

Interrogé sur le calendrier, il a indiqué qu'il souhaitait que ces discussions reprennent après sa déclaration de politique générale. "Des fois, perdre un mois, deux mois, c'est en gagner", a-t-il dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.