L'activité industrielle porte le rebond de la Bourse de Paris (+2,11%)

L'activité industrielle porte le rebond de la Bourse de Paris (+2,11%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 02 novembre 2020 à 18h02

La Bourse de Paris a terminé en forte hausse de 2,11% lundi, un rebond porté par la croissance de l'activité industrielle dans le monde, qui a fait oublier les incertitudes liées à l'élection présidentielle américaine.

L'indice CAC 40 a grimpé de 96,90 points pour finir la séance à 4.691,14 points. La semaine précédente, il avait dévissé de 6,4% en raison des craintes liées aux reconfinements en Europe. 

La cote parisienne s'est appuyée sur les indicateurs de l'activité industrielle, meilleurs que prévu dans le monde, pour progresser. 

"La semaine dernière, le marché a beaucoup pris en compte la situation spécifique de l'Europe. Maintenant, il voit l'économie de manière plus large, et le reste du monde se porte bien", analyse auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finances.

En Chine, l'activité manufacturière a atteint en octobre son plus haut niveau depuis près de 10 ans, selon un indice indépendant de référence. En France, elle a poursuivi au cours du même mois sa progression amorcée en septembre, même si le rythme s'est ralenti. 

La série d'indicateurs manufacturiers s'est conclue favorablement aux Etats-Unis, où l'indice de référence a atteint son plus haut niveau depuis septembre 2018. 

Cela a permis aux marchés, dans une période volatile, d'oublier un peu les préoccupations sanitaires. L'attention va se reporter sur l'élection présidentielle américaine, mardi étant le jour du scrutin. 

"Les Bourses espèrent surtout de la visibilité", estime Tangi le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC. 

Le candidat démocrate Joe Biden devance le président sortant Donald Trump dans les sondages nationaux, mais les résultats pourraient être très serrés dans plusieurs Etats clefs et certains analystes doutent qu'un vainqueur soit annoncé dès mardi soir, ce qui pourrait ajouter de l'incertitude sur les places financières.

"En 2000, lors des cinq semaines de contestation entre les deux candidats, le marché avait perdu 7%", rappelle M. Larrouturou. 

La nette progression des valeurs industrielles et de celles liées aux infrastructures est pour lui un signal que les marchés restent "optimistes" sur le scénario, et envisagent plutôt une victoire de Joe Biden, qui pourrait accélérer le vote d'un plan de relance massif. 

Les valeurs bancaires et de l'assurance, dont les variations sont davantage dépendantes de l'activité économique, ont bondi. 

Axa a grimpé de 4,03% à 14,36 euros, BNP Paribas de 4,25% à 31,13 euros et Société Générale de 4,16% à 12,12 euros.

Les valeurs pétrolières ont profité aussi du regain d'appétit sur les valeurs cycliques, et des cours du pétrole qui se sont un peu repris après les fortes baisses de la semaine précédente.

Total a gagné 4,92% à 27,09 euros, CGG 5,30% à 0,51 euros et TechnipFMC 8,15% à 5,08 euros. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.