L'ancien patron de Qualcomm tenterait de racheter le groupe

L'ancien patron de Qualcomm tenterait de racheter le groupe©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 16 mars 2018 à 08h43

Qualcomm refait déjà parler de lui ! Quelques jours après que Broadcom eut retiré son offre de 117 milliards de dollars sur le géant américain des cartes à puces après que Donald eut bloqué le 'deal' pour des motifs de sécurité nationale, l'ancien président de la société pourrit tenter sa chance.

Des fonds auraient été contactés

Selon les informations du 'Financial Times', qui cite trois sources au fait du dossier, Paul Jacobs aurait contacté plusieurs fonds en vue d'une offre sur le groupe qui pèse près de 90 Mds$ en bourse. Paul Jacobs, qui continue de siéger au conseil d'administration de Qualcomm après avoir en avoir quitté la présidence la semaine dernière, aurait informé d'autres administrateurs de son plan, selon le quotidien. Le Japonais SoftBank Group aurait notamment été contacté.

L'influence de la famille fondatrice remise en cause

Paul Jacobs, qui détient moins de 1% de Qualcomm, pourrait tenter de privatiser l'entreprise basée à San Diego afin de préserver l'influence de la famille Jacobs sur la société, fondée par son père. Reste à l'ancien patron de Qualcomm à trouver les fonds nécessaires. Une tâche d'autant plus ardue qu'il serait préférable que l'argent levé provienne uniquement d'investisseurs américains pour éviter un nouvel écueil du régulateur national. En cas de succès, l'opération serait sans nul doute l'un des plus gros rachats de l'histoire initié par un investisseurs individuel.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU