L'assurance habitation représente un budget moyen de 214 euros par an

L'assurance habitation représente un budget moyen de 214 euros par an©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 20 juillet 2020 à 00h51

L'Ile de France, région la plus chère, est talonnée par PACA...

Assurland.com, leader des comparateurs d'assurances en ligne, a réalisé une étude portant sur les tarifs de l'assurance habitation en France en 2020. 179 euros par an, c'est le coût moyen de la prime d'assurance habitation en France en 2020 pour assurer un appartement entre 60 et 90 m2. Ce tarif est en augmentation de +3,5% par-rapport à 2018...

La région la plus chère à assurer est l'Ile-de-France avec un coût moyen annuel de 231 euros par an en 2020. Elle est suivie de la région PACA où la prime d'assurance habitation s'élève à 228 euros.

C'est en Bretagne qu'assurer un appartement est le moins cher avec un coût moyen de 139 euros par an.

Classement de l'assurance habitation pour un appartement, de la prime moyenne la plus chère à la prime moyenne la moins chère :

- Ile-de-France : 231 euros
- Provence - Alpes - Côte d'Azur : 228 euros
- Occitanie : 202 euros
- Auvergne - Rhône-Alpes : 191 euros
- Hauts-de-France : 176 euros
- Nouvelle-Aquitaine : 173 euros
- Grand Est : 169 euros
- Normandie : 169 euros
- Bourgogne - Franche-Comté : 161 euros
- Centre-Val de Loire : 158 euros
- Pays de la Loire : 153 euros
- Bretagne : 139 euros

Assurer une maison coûte en moyenne 248 euros par an

248 euros par an. C'est le coût moyen pour assurer une maison entre 90 et 130 m2 en France en 2020. Un prix en augmentation de + 5,5% par-rapport à 2018.

La région la plus chère à assurer est l'Ile de France avec un coût annuel moyen de 311 euros, suivie de la région PACA où assurer une maison coûte en moyenne 300 euros par an.

La région la moins chère à assurer est la Bretagne avec un coût moyen de 209 euros par an.

Classement de l'assurance habitation pour une maison, de la prime moyenne la plus chère à la prime moyenne la moins chère :

- Ile-de-France : 311 euros
- Provence - Alpes - Côte d'Azur : 300 euros
- Occitanie : 277 euros
- Auvergne - Rhône-Alpes : 257 euros
- Hauts-de-France : 257 euros
- Grand Est : 242 euros
- Nouvelle-Aquitaine : 235 euros
- Bourgogne - Franche-Comté : 226 euros
- Centre-Val de Loire : 224 euros
- Pays de la Loire : 218 euros
- Normandie : 217 euros
- Bretagne : 209 euros

PACA, une région qui cumule les facteurs de risque

De nombreux critères entrent en compte pour fixer le montant de la prime d'assurance habitation : les caractéristiques du logement (maison ou appartement, surface, nombre de pièces, étage, cave ou dépendance, cheminée, présence ou non d'un gardien...), le profil des occupants (propriétaire, locataire, personne seule, famille,...), le capital mobilier à assurer ou encore le type d'indemnisation choisie (sur la base de la valeur à neuf ou vétusté déduite).

La situation du logement est également un critère dans la fixation du tarif... Certaines régions pâtissent en effet d'une sinistralité plus élevée. C'est notamment le cas de l'Ile de France, PACA et de l'Occitanie qui sont les plus exposées aux cambriolages, à l'opposé de la Bretagne et des Pays de la Loire où les cambriolages sont les moins nombreux.

Les zones les plus exposées aux événements climatiques et catastrophes naturelles (inondations, sécheresses, avalanches...) font également grimper la facture de l'assurance habitation. C'est le cas de la région PACA, qui a connu d'importantes inondations lors du dernier trimestre 2019.

Le capital mobilier estimé à 20.000 euros

Que ce soit pour assurer une maison ou un appartement, 31% des Français ont déclaré un capital mobilier à assurer de 20.000 euros, 26% de 30.000 euros, 23% de 10.000 euros, 9% de 40.000 euros et 9% de 60.000 euros et plus. 2% déclarent un capital mobilier de 5.000 euros.

Le capital mobilier est plus important dans une maison. 40% des personnes à la recherche d'une assurance habitation pour une maison souhaitent assurer un capital mobilier de 30.000 euros, 29% de 20 000 euros ou moins, 14% de 40 000 euros et 17% de 60.000 euros et plus.

Pour un appartement entre 60 et 90 m2, 79% des Français souhaitent assurer uncapital mobilier de 20 000 euros ou moins. 13% ont déclaré un capital mobilier de 30.000 euros et 4% plus de 60.000 euros.

Le capital mobilier correspond au montant de l'ensemble des meubles, équipements électroménagers, TV, hifi, bijoux,... il sert à l'assureur comme base de remboursement dans le cadre d'un sinistre. Plus il est élevé, plus le montant de la prime est important.

Des garanties supérieures pour assurer une maison

63% des assurés optent pour une formule de base, qui comprend les garanties Responsabilité civile, dégât des eaux, vol, incendie, bris de glace,... En cas de sinistre, les biens mobiliers sont indemnisés vétusté déduite.

L'écart se creuse si l'on compare maison et appartement. En effet, si 74% des Français qui recherchent une assurance pour leur appartement choisissent la formule de base, 50% de ceux qui souhaitent assurer une maison préfère une formule supérieure.

Choisir une formule supérieure avec des garanties supplémentaires (dommages électriques, bris de vitre mobilier, garantie bijoux...) ainsi qu'un remplacement du mobilier sur la base de la valeur à neuf, représente un coût supplémentaire d'environ 20 à 25% par an par-rapport à une formule de base.

Des baisses de tarifs possibles en 2021

Pendant le confinement, la sinistralité en assurance habitation a baissé. Moins de vols et de cambriolages (selon le Ministère de l'Intérieur, entre avril 2020 et juin 2020, les cambriolages de logement ont chuté de 25% sur tout le territoire par-rapport au 1er trimestre 2020), de dégâts des eaux ou d'incendies, ont permis de fairebaisser le coût des sinistres d'environ 25%.

Une baisse des prix pourrait donc être attendue en 2021...

"Si contrairement à l'auto, très peu d'assureurs ont pour le moment annoncé des gestes, nous nous attendons à ce que les effets du confinement donnent globalement lieu à une baisse des prix en 2021 dans l'assurance habitation" prévoit Olivier Moustacakis, cofondateur d'Assurland.com.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.