L'économie allemande jugée solide par la Bundesbank, malgré l'impasse politique

L'économie allemande jugée solide par la Bundesbank, malgré l'impasse politique
Bundesbank banque centrale allemagne

Boursier.com, publié le lundi 20 novembre 2017 à 16h20

L'économie allemande aborde la fin d'année en grande forme grâce à une forte activité industrielle, a déclaré lundi la Bundesbank. Cet optimisme montre que la première économie d'Europe n'a pas souffert jusqu'ici de l'impasse politique née des élections législatives de septembre et qui risque de perdurer après l'échec lundi de la chancelière Angela Merkel à former un gouvernement.

L'afflux important de nouvelles commandes suggère que le secteur manufacturier tire la croissance économique, note la Bundesbank dans son rapport mensuel. "Poussée par le boom de l'activité industrielle, l'économie allemande devrait rester sur une trajectoire fortement expansionniste au dernier trimestre 2017", explique-t-elle.

Pénurie de main d'oeuvre

La banque centrale allemande considère que le principal obstacle à la production est le manque de main-d'oeuvre, surtout dans les secteurs de la construction et de l'industrie. "Une pénurie croissante de main-d'oeuvre qualifiée pourrait faire peser de plus grandes contraintes sur la poursuite d'une forte croissance de la production à l'avenir", a-t-elle déclaré.

"A terme, l'environnement extrêmement positif du marché du travail et le fait que les perspectives de revenus restent optimistes permettront à la consommation privée de stimuler l'activité intérieure", a-t-elle ajouté.

Les discussions engagées depuis quatre semaines entre les conservateurs de la chancelière Angela Merkel, les écologistes des Grünen et les libéraux du FDP en vue de former une "coalition Jamaïque" ont échoué dimanche soir, maintenant le pays dans l'incertitude politique. Le président Frank-Walter Steinmeier a écarté lundi la tenue de nouvelles élections et a souligné que tous les partis avaient la responsabilité d'essayer de former un gouvernement dans un proche avenir.

"Servir notre pays"

"Tous les partis politiques élus au Parlement allemand ont une obligation envers l'intérêt commun de servir notre pays", a-t-il dit dans une brève allocution. "J'attends de tous une disponibilité à discuter pour rendre possible un accord de gouvernement dans un proche avenir", a-t-il poursuivi.

Steinmeier a précisé qu'il allait consulter dans les prochains jours les dirigeants des partis politiques qui étaient impliqués ou non dans les négociations ainsi que d'autres institutions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.