L'emploi à domicile est reparti à la hausse au quatrième trimestre

L'emploi à domicile est reparti à la hausse au quatrième trimestre
Famille enfant

Boursier.com, publié le vendredi 13 avril 2018 à 10h35

L'emploi à domicile est reparti à la hausse au quatrième trimestre 2017 par rapport aux trois mois précédents en termes de masse salariale, selon les données CVS-CJO publiées vendredi par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss).

La masse salariale totale des emplois à domicile a terminé l'année écoulée sur une progression de 0,3% sur la période octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents, à 1.205,0 millions d'euros, une hausse qui survient après deux trimestres consécutifs de baisse.

En revanche, le volume horaire déclaré a reculé pour le troisième trimestre de suite (-0,4% à 118,8 millions d'heures) mais cette baisse a été "plus que compensée" par la progression du taux de salaire horaire moyen (+0,7%), souligne l'Acoss. Par rapport à fin septembre, le nombre de particuliers employeurs est resté stable à 1,92 million mais il s'inscrit en recul de 0,2% sur un an.

La garde d'enfant, principal moteur

Sur un an, la masse salariale globale de l'emploi à domicile s'inscrit en hausse de 0,8% liée à une hausse du taux de salaire horaire net moyen de 1,9%. Le nombre d'heures déclarées affiche une baisse de 1,1% sur un an, principalement alimentée par une réduction du nombre d'heures moyen par employeur (-0,9%) et, dans une moindre mesure, d'un repli du nombre d'employeurs (-0,2%).

La garde d'enfant reste le principal moteur de l'emploi à domicile, avec une progression des différents indicateurs d'activité, qu'il s'agisse du nombre de comptes, du volume d'heures déclaré ou du nombre d'employeurs, tous orientés à la hausse à la fois en glissement trimestriel et en glissement annuel. Sur le champ distinct des assistantes maternelles, le nombre de comptes a reflué de 1,1% au cours du quatrième trimestre et le volume d'heures déclaré a reculé de 0,2% mais la masse salariale nette a progressé de 0,2%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.