L'évasion de Carlos Ghosn aurait été financée en cryptomonnaies

L'évasion de Carlos Ghosn aurait été financée en cryptomonnaies©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 juillet 2020 à 16h50

Selon 'Bloomberg', la justice américaine soupçonne le fils de l'ex-PDG de Renault-Nissan d'avoir versé 500.000 dollars à l'un des Américains accusés d'avoir aidé Carlos Ghosn dans sa fuite, en effectuant un virement via Coinbase...

L'évasion rocambolesque de Carlos Ghosn du Japon révèle progressivement ses secrets... Selon les informations de 'Bloomberg', les procureurs américains en charge de l'affaire soupçonnent désormais le fils de l'ex-PDG de Renault Nissan, Anthony Ghosn, d'avoir versé 500.000 dollars à Peter Taylor, l'un des Américains accusés d'avoir aidé Carlos Ghosn dans sa fuite depuis le Japon vers le Liban...

"Anthony Ghosn a effectué les paiements à Peter Taylor via la plateforme de cryptomonnaie Coinbase", après que l'ancien dirigeant de l'alliance automobile se soit échappé. Carlos Ghosn, soupçonné de malversations financières au Japon, a été dissimulé dans "une malle", puis embarqué à bord "d'un avion privé en décembre", auraient déclaré les procureurs, cités par l'agence de presse américaine.

Le transfert aurait été réalisé par tranches, entre janvier et mai pour ne pas éveiller les soupçons. La plateforme d'échange de cryptomonnaies Coinbase, qui revendique 35 millions d'utilisateurs, est l'une des plus connues pour acheter et vendre des bitcoins. Le choix de ce moyen de paiement peut s'expliquer par le caractère insaisissable du protocole des cryptomonnaies...

1,36 million de dollars versés aux Taylor ?

Le 20 mai dernier, la justice américaine avait arrêté Peter Taylor et son père Michael Taylor, ancien membre des forces spéciales américaines reconverti dans la sécurité privée, à la demande des autorités japonaises. Ils sont soupçonnés d'avoir organisé l'exfiltration de Carlos Ghosn vers le Liban fin décembre. Au total, le père et le fils auraient empoché 1,36 million de dollars.

D'après les autorités nippones, qui disposent d'images de caméras de surveillance montrant Peter et Michael Taylor en compagnie de Carlos Ghosn et de sa fille Maya le jour de la fuite, l'ex-PDG de Renault Nissan aurait directement contribué à cette somme en effectuant un versement sur le compte d'une entreprise appartenant à Peter Taylor.

Carlos Ghosn dément

Carlos Ghosn, réfugié au Liban, a toujours démenti un quelconque rôle de sa famille dans sa fuite. Début janvier, lors d'une conférence de presse très médiatisée, l'ancien PDG avait d'abord refusé de commenter les circonstances de son évasion. Il s'était notamment posé en victime d'un "coup monté".

Début juillet, l'ex-magnat de l'automobile avait également accusé les autorités françaises de l'avoir "abandonné" peu après son arrestation fin 2018, dans une interview accordée à la chaîne de télévision saoudienne 'Al-Arabiya'. " "Peu importe le fait que j'étais le PDG d'une grande entreprise ou que je jouais un rôle majeur dans l'économie française... Les autorités françaises ont estimé que cela n'avait aucune importance", avait-il affirmé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.