L'Insee table sur un recul du PIB de 9% en 2020

L'Insee table sur un recul du PIB de 9% en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 septembre 2020 à 12h23

Le taux de chômage devrait augmenter fortement, pour s'établir autour de 9,5% de la population active en fin d'année...

Le produit intérieur brut (PIB) français devrait se contracter de 9% cette année, estime l'Insee dans son point de conjoncture publié ce mardi, confirmant sa dernière estimation en date. "Certes, le recul du PIB au deuxième trimestre a été moins marqué qu'anticipé initialement, mais l'incertitude sanitaire tend à croître de nouveau et nous conduit à tempérer le rythme prévu pour la poursuite de la reprise", explique l'institut dans un communiqué.

"Les chiffres de croissance du troisième trimestre devraient témoigner de la vigueur du rebond associé aux premiers mois de déconfinement, avec une croissance à deux chiffres (+17 % prévu à ce stade en France) compte tenu du niveau très bas où était tombée l'activité au trimestre précédent."

L'Insee entrevoit par ailleurs une stabilisation de l'emploi salarié au second semestre, même si le taux de chômage risque d'augmenter sensiblement.

Entre fin décembre 2019 et fin juin 2020, l'emploi salarié a diminué de 715.000, soit un repli 2,8 %. "Cette baisse, d'une ampleur inédite, reste beaucoup plus limitée que celle de l'activité (-13,8 % au deuxième trimestre après -5,9 % au premier). Cette relative résistance de l'emploi signale une importante rétention de main-d'oeuvre de la part des employeurs, permise en premier lieu par le dispositif d'activité partielle", peut-on lire dans un communiqué.

Chômage à 9,5% au second semestre

Pendant la période de confinement, un grand nombre de personnes sans emploi ont stoppé leurs recherches, conduisant, malgré la baisse de l'emploi, à une baisse du nombre de chômeurs au sens du bureau international du travail (BIT) et à une hausse du halo autour du chômage (personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais ne sont pas en recherche active et/ou ne sont pas disponibles pour travailler). Cet effet, très spécifique au confinement mais pas spécifique au marché du travail français, s'estomperait en grande partie au second semestre...

De ce fait, le taux de chômage augmenterait alors très nettement : il s'établirait ainsi autour de 9,5% de la population activeen fin d'année 2020, soit 2,4 points de plus que mi-2020 et 1,4 point de plus qu'un an plus tôt.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.