L'Insee un peu plus optimiste pour la croissance au 3ème trimestre

L'Insee un peu plus optimiste pour la croissance au 3ème trimestre
consommation centre commercial

Boursier.com, publié le vendredi 22 décembre 2017 à 10h05

L'Insee est plus optimiste pour l'économie française. L'institut a revu en hausse vendredi à 0,6% la croissance du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre contre 0,5% précédemment. Il a aussi relevé celle du premier trimestre, également en hausse de 0,1 point à 0,6%. La croissance du deuxième trimestre a été confirmée à 0,6%.

L'acquis de croissance à fin septembre pour l'ensemble de 2017, à savoir l'évolution du produit intérieur brut (PIB) si l'activité stagnait complètement au cours des trois derniers mois de l'année, s'établit à 1,8% (contre 1,7% dans la précédente estimation), soit au-delà du niveau de 1,7% attendu par le gouvernement pour l'ensemble de l'année. L'économie française est donc bien partie pour enregistrer cette année sa croissance la plus élevée depuis son éphémère rebond d'après-crise de 2011, qui avait atteint 2,1%.

Accélération de la consommation des ménages

Par rapport à sa deuxième estimation publiée fin novembre, l'Insee confirmé les contributions à la croissance du troisième trimestre de la demande intérieure finale (+0,6 point), de la variation des stocks des entreprises (+0,5 point), ainsi que la contribution négative du commerce extérieur (-0,6 point). Au troisième trimestre, la production de biens et services en France a légèrement ralenti, affichant une hausse de 0,7% après une progression - revue en hausse de 0,1 point par rapport à la précédente estimation - de 0,8% au deuxième trimestre.

Les dépenses de consommation des ménages ont accéléré, progressant de 0,6% après une hausse de 0,3% au deuxième trimestre. La progression de l'investissement est restée soutenue (+0,9%), alimenté par la hausse continue de celui des entreprises (+1,1%) et de celui des ménages (+1,1% également), des évolutions identiques à celles livrées lors de la précédente estimation.

Sur la période juillet-septembre, le pouvoir d'achat des Français a progressé de 0,5%, à un rythme ralenti par rapport à la hausse de 0,8% du deuxième trimestre. Parallèlement, leur taux d'épargne est resté stable à 14,5% (-0,1 point), tout comme le taux de marge des entreprises, identique à son niveau du trimestre précédent à 31,7%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.