L'IPO de Xiaomi pourrait affoler les compteurs en 2018

L'IPO de Xiaomi pourrait affoler les compteurs en 2018
xiaomi smartphones logo

Boursier.com, publié le mercredi 06 décembre 2017 à 10h27

Méconnu en France, Xiaomi pourrait s'introduire en bourse l'an prochain dans le cadre d'une opération de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg, le groupe d'électronique chinois pourrait être valorisé plus de 50 Mds$. Lors du dernier tour de table de la société en 2014, le fabricant de smartphones était déjà valorisé 46 milliards de dollars, ce qui en faisait la start-up la plus chère du monde.

Numéro un en Inde

Après un coup de mou lié à une concurrence pour le moins féroce et à une expansion internationale sans doute trop rapide, Xiaomi est revenu sur le devant de la scène ces derniers mois. Confronté à la compétition de ses homologues chinois, Huawei Technologies, Vivo et Oppo, le groupe est désormais numéro quatre dans son pays, devant Apple. Il est également sur le point de prendre la place de numéro un à Samsung en Inde, le marché des smartphones qui enregistre la croissance la plus rapide au monde.

"Nous voulons transplanter les idées commerciales de la Chine dans d'autres pays", a déclaré en début de semaine le patron de Xiaomi lors de la Conférence mondiale sur l'Internet à Wuzhen, sans faire de commentaires sur une introduction en bourse. "En Inde, nous avons fait des miracles. Après seulement trois ans, nous sommes devenus numéro un", a souligné Lei Jun, selon des propos rapportés par Bloomberg.

La plus importante IPO depuis Alibaba

Fondée en 2010, la firme basée à Pékin pourrait opter pour une cotation à Hong-Kong ou à Wall Street. Elle aurait demandé à plusieurs banques de travailler sur une IPO qui pourrait lui permettre de lever environ 5 Mds$. Il s'agirait alors de la plus importante introduction depuis Alibaba Group en 2014, valorisé à l'époque plus de 230 Mds$. Une source, proche du sujet, a de son côté indiqué à Reuters qu'une valorisation de 100 milliards de dollars ne serait pas "un chiffre fou".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.