L'opposition se déchaîne après la décision d'abandonner NDDL

L'opposition se déchaîne après la décision d'abandonner NDDL©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 13h52

C'est officiel, il n'y aura pas de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, mais un réaménagement du terrain d'aviation de Nantes... Après des années de suspense, le Premier ministre Edouard Philippe a donc annoncé ce mercredi l'abandon du projet et l'évacuation des occupants illégaux de la zone d'ici "au printemps".

Une décision déjà critiquée de façon virulente par certains membres de l'opposition, un arbitrage qualifié de "premier reniement" du quinquennat Macron...

En première ligne, la maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland, a dénoncé devant la presse un "mauvais coup porté au Grand Ouest" et "un déni de démocratie", alors qu'un référendum local avait approuvé la construction de l'aéroport en juin 2016.

"Trahison"

Pour le président socialiste du Conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet,  il s'agit même d'une "trahison", tandis que pour Bruno Retailleau, sénateur Les Républicains de Vendée, "c'est une décision qui va marquer un tournant dans le quinquennat d'Emmanuel Macron"..."Il cède à la violence, c'est une capitulation en rase campagne, c'est la victoire de la violence sur la démocratie !".

Ce territoire qualifié de "zone de non-droit" par Edouard Philippe sera déblayé par les forces de l'ordre et l'armée, déployées sur place.  "Les éléments les plus radicaux" seront évacués, a confirmé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb...

Délais rapides...

Le gouvernement a donc choisi une autre option : moderniser l'aéroport de Nantes-Atlantique dans des "délais rapides", a encore indiqué Edouard Philippe. La procédure pour l'allongement de la piste de l'aéroport de Nantes-Atlantique sera également lancée et l'aéroport de Rennes sera parallèlement agrandi.

Le Premier ministre n'a en revanche pas mentionné le contrat signé avec Vinci fin 2010 couvrant l'exploitation des aéroports existants de Nantes-Atlantique et Saint-Nazaire Montoir, la construction du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes et le transfert vers celui-ci de la plate-forme de Nantes Atlantique...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - L'opposition se déchaîne après la décision d'abandonner NDDL
  • avatar
    DD78 -

    Après 50 ans d'indécision, les chiens aboient mais la caravane passe