L'Oréal perd Liliane Bettencourt, sa principale actionnaire

L'Oréal perd Liliane Bettencourt, sa principale actionnaire
Bettencourt Liliane François Meyers pertes trading

Boursier.com, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 20h47

La milliardaire Liliane Bettencourt, fille du fondateur du géant des cosmétiques L'Oréal, est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé jeudi sa fille unique, Françoise Bettencourt Meyers, dans un communiqué.

Agée de 94 ans, Mme Bettencourt était la fille d'Eugène Schueller, fondateur en 1909 d'une petite entreprise de produits capillaires, devenue par acquisitions successives  la multinationale L'Oréal, actuellement numéro un mondial des produits cosmétiques (marques Garnier, Vichy, Biotherm, Lancôme, L'Oréal, La Roche Posay...)

La famille Bettencourt contrôle 33% de L'Oréal, Nestlé possède 23%

En 2016, L'Oréal a été classé 45ème marque la plus puissante au monde par le palmarès annuel d'Interbrand, "Best Global Brands 2016".

Le holding familial Thétys, présidé par Françoise Bettencourt Meyers, mais dont Liliane Bettencourt conservait l'usufruit, est l'actionnaire majoritaire de L'Oréal avec 33,05% des parts au 31 décembre 2016. Liliane Bettencourt était placée sous la tutelle de sa fille Françoise Bettencourt Meyers et de ses deux petits-fils depuis 2011, au terme d'une bataille juridique sur la gestion de ses biens et de son patrimoine qui avait défrayé la chronique ces dernières années.

Le décès de Mme Bettencourt pourrait relancer les spéculations sur l'avenir du groupe L'Oréal. Le deuxième actionnaire du géant des cosmétiques, le groupe suisse Nestlé, détient 23% de son capital. Les deux parties sont liées par un pacte d'actionnaires qui leur interdit d'accroître leur part dans L'Oréal jusqu'à six mois après le décès de Liliane Bettencourt.

Le fonds Third Point pousse Nestlé à céder ses titres L'Oréal

Fin juin, le fonds activiste américain Third Point a pris une participation dans Nestlé et mis la multinationale suisse sous pression pour, notamment, qu'elle se sépare d'actifs non stratégiques, à commencer par sa part dans L'Oréal.

Des analystes ont alors évoqué le scénario d'un rachat de la part de Nestlé par le groupe L'Oréal lui-même. Une telle opération pourrait être réalisée via notamment la cession des 9% que L'Oréal détient au capital du groupe pharmaceutique Sanofi.

Françoise Bettencourt affirme son "entier attachement" à L'Oréal

Jeudi, une porte-parole de Nestlé, interrogée par l'agence 'Reuters', n'a pas fait de commentaire sur ce dossier, déclarant seulement que le groupe présentait ses sincères condoléances à la famille.

De son côté, Françoise Bettencourt Meyers a indiqué dans son communiqué que "dans ce douloureux moment pour nous, je tiens à rappeler, au nom de notre famille, notre entier attachement et notre fidélité à L'Oréal et à renouveler toute ma confiance à son président Jean-Paul Agon, comme à ses équipes dans le monde entier".

Le PDG de L'Oréal a lui aussi publié un communiqué, faisant part de son 'immense tristesse".   "Nous avions tous une profonde admiration pour Liliane Bettencourt qui a toujours veillé sur L'Oréal, l'entreprise et ses collaborateurs, et qui était très attachée à sa réussite et à son développement, a ajouté Jean-Paul Agon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.