L'UFC-Que Choisir alerte à nouveau sur les marges du bio

L'UFC-Que Choisir alerte à nouveau sur les marges du bio©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 22 août 2019 à 14h57

L'association de défense des consommateurs constate des marges en grande surface bien trop importantes. Les magasins spécialisés seraient même avantageux lorsqu'il s'agit de fruits et légumes.

Les habitudes de consommation des Français changent, en se tournant notamment de plus en plus vers le bio. Une pratique sur laquelle la grande distribution joue largement en imposant des marges significatives sur certains produits.

C'est l'UFC-Que Choisir qui alerte ses lecteurs sur ce fait qui dure depuis déjà quelques temps. En 2018, l'organisation avait pointé du doigt les sur-marges visibles concernant le bio dans son ensemble. Cette année, ce sont les fruits et les légumes qui sont particulièrement visés.

Des marges inexplicables

L'association de défense des consommateurs dénonce "le niveau exorbitant des marges brutes sur le bio : en moyenne, 75% plus élevées qu'en conventionnel". Elle précise : "si le niveau de marge en bio est équivalent au conventionnel pour l'oignon, l'ail ou la carotte, sur les 3 fruits et légumes les plus consommés (la pomme de terre, la tomate et la pomme) les marges brutes sont respectivement 83%, 109% et 149% supérieures au conventionnel".

"Une partie seulement de cet important écart tarifaire s'explique par les moindres rendements de l'agriculture biologique", rapporte l'UFC-Que Choisir. La grande distribution récupère en effet, sur le budget annuel pour un ménage français en fruits et légumes 282 euros pour du bio, contre 173 euros pour du "conventionnel".

Les magasins spécialisés, une bonne alternative

L'organisme a donc réalisé une enquête pour comparer les différences de tarifs entre les grands magasins et ceux spécialisés dans le bio et contrairement aux idées reçues, ces derniers peuvent constituer un recours pour les consommateurs.

"Bien qu'ils soient globalement plus chers que les grandes surfaces lorsque l'on prend en compte l'ensemble des produits bio, la situation est bien différente pour les seuls fruits et légumes, dont les prix s'avèrent 19% moins élevés dans les magasins spécialisés", conclu l'UFC-Que Choisir.

Pour que les consommateurs puissent se faire une idée, l'association a demandé à l'Observatoire de la Formation des prix et des marges de publier les niveaux de marges par enseigne et par rayon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.