L'UFC que choisir dénonce le prix des complémentaires santé !

L'UFC que choisir dénonce le prix des complémentaires santé !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 juin 2018 à 06h38

Pour avoir accès à une complémentaire santé, il fallait débourser en moyenne 688 euros en 2017, c'est 47% de plus qu'en 2006 ! Une situation que dénonce l'association 'UFC que choisir' qui pointe du doigt des dérives des frais de gestion que les mutuelles facturent à leurs assurés. Ils représentaient 7,2 milliards d'euros en 2016 dont 2,8 milliards dédiés notamment à la communication et à la publicité...

Sur 200 contrats décortiqués, ces frais de gestion représentent entre 9% et 42% des cotisations. "Il en ressort une très grande variabilité", note l'association.

Baisse des taux de redistribution

L'UFC que choisir s'inquiète aussi de la diminution des taux de redistribution. "En moyenne, seulement 70% des cotisations reviennent à la communauté des assurés sous forme de prestations, et même 66% pour les contrats individuels", indique l'association de défense des consommateurs.

Pour les contrats avec le plus de frais, ce taux descend même sous les 50%, "moins d'un euro cotisé sur deux revient alors aux assurés".

Le manque de lisibilité des contrats est également dénoncé. Difficile de s'y retrouver entre les différentes garanties santé proposées. 38% des mutuelles joueraient ainsi "la confusion entre le remboursement de l'assurance maladie et les leurs". L'UFC que choisir réclame plus de transparence pour les assurés.

Un rôle renforcé

Les complémentaires santé vont voir leur rôle se renforcer à l'avenir avec le remboursement à 100% des lunettes, des prothèses dentaires et audio... Le reste à charge zéro, c'était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron. Le prix des mutuelles devrait donc encore un peu augmenter...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.