L'UFC-Que Choisir lance une action de groupe contre Vinted

L'UFC-Que Choisir lance une action de groupe contre Vinted©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 18 mai 2021 à 10h58

La plateforme facture sur chaque transaction, sous l'appellation "Protection acheteurs", une commission dont le montant n'apparaît qu'au moment de payer.

La plateforme facture sur chaque transaction, sous l'appellation "Protection acheteurs", une commission dont le montant n'apparaît qu'au moment de payer.

Cinq millions de visiteurs uniques par jour et plus de 16 millions de visiteurs uniques par mois... Vinted arrive en 4ème position du classement des sites et applications de e-commerce les plus consultés en France. Mais le leader sur le marché de la vente de seconde main est dans le viseur de l'UFC-Que Choisir, qui lui reproche une "pratique commerciale trompeuse".

L'association de consommateurs explique que la plateforme facture sur chaque transaction, sous l'appellation "Protection acheteurs", une commission dont le montant n'apparaît qu'au moment de payer. "Cette commission est présentée par Vinted comme optionnelle mais elle est en réalité obligatoire. Aucune case à cocher n'a été prévue pour que les consommateurs puissent choisir cette option. Aucune fonctionnalité ne permet de la refuser, de la désactiver ou de la supprimer", dénonce l'association de défense des consommateurs.

Montants colossaux

Elle estime d'ailleurs que rapportées aux 37 millions de membres de Vinted en Europe et aux opérations réalisées dans 13 pays, les sommes générées par la facturation indue de cette commission sont "colossales".

L'UFC-Que Choisir avait d'abord envoyé une mise en demeure au groupe, dont le siège est situé à Vilnius, en Lituanie et qui y emploie environ 700 personnes. Faute de réponse satisfaisante, l'association lance une action de groupe devant le Tribunal Judiciaire de Paris, pour obtenir le remboursement de ces frais indûment facturés depuis 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.