L'Unedic confirme une réduction du déficit en 2017 et 2018

L'Unedic confirme une réduction du déficit en 2017 et 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 octobre 2017 à 20h18

L'Unedic a confirmé mercredi que son déficit se réduirait en 2017 et 2018, dans ses nouvelles prévisions financières. Pour cette année, il s'élèverait à 3,8 milliards d'euros, après 4,3 milliards en 2016, et il baisserait encore à 3,25 milliards d'euros en 2018.

L'organisme paritaire de gestion de l'assurance chômage se montre cependant un peu moins optimiste que dans ses prévisions de juin : il tablait alors sur un déficit à 3,6 milliards d'euros cette année et 2,9 milliards d'euros en 2018.

"De vrais efforts"

Selon ces nouvelles prévisions, la dette cumulée de l'assurance chômage, qui s'est élevée à 30,0 milliards d'euros en 2016, serait portée à 33,8 milliards d'euros cette année et 37,1 milliards en 2018,

"Sans les changements de règles, la dette fin 2018 aurait été supérieure de 600 millions d'euros, donc ce sont des vrais efforts importants qui ont été réalisés" par les différentes parties, dans le cadre de la nouvelle convention d'assurance chômage signée au printemps, a estimé Patricia Ferrand, la vice-présidente de l'Unedic, citée par Reuters lors d'une conférence de presse.

Davantage de chômeurs

Concernant l'évolution du nombre de bénéficiaires, l'Unedic prévoit une progression des effectifs cette année et une stabilisation l'an prochain, avec le contrecoup de l'arrêt du dispositif "Embauche PME" le 30 juin.

Pour la seule catégorie A, l'Unedic prévoit désormais 76.000 demandeurs d'emploi en plus cette année (52.000 précédemment) et une stabilisation en 2018 avec une baisse de 2.000 inscrits dans cette catégorie (-35.000 dans sa prévision de juin).

En 2016, cette catégorie rassemblant les demandeurs d'emploi sans aucune activité a vu ses effectifs reculer de 110.000. Au total, le nombre de chômeurs indemnisés par l'Unedic devrait augmenter de 56.000 cette année et de 7.000 en 2018.

Dans ses prévisions de juin, l'Unedic s'attendait à voir le nombre total de ses bénéficiaires progresser de 38.000 en 2017 et diminuer de 14.000 en 2018. La baisse des contrats aidés explique en partie ces objectifs plus prudents.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU