La Banque de France estime que le FN n'est pas discriminé

La Banque de France estime que le FN n'est pas discriminé
campagne présidentielle 2017, avril

Boursier.com, publié le mardi 28 novembre 2017 à 11h59

La clôture des comptes du Front national par la Société générale ne paraît pas "traduire un dysfonctionnement des banques au regard de leurs obligations règlementaires", estime la Banque de France dans une note rendue publique ce mardi.

Cette mesure, qui vise 16 comptes bancaires ouverts par le parti d'extrême-droite en son nom et au nom de certaines de ses fédérations, ne laisse pas "supposer de discrimination", ajoute la Banque de France. L'établissement avait été saisi par le trésorier du FN et par le ministre des Finances, Bruno Le Maire...

"Les banques ont le droit"

HSBC a également décidé de fermer le compte personnel de la présidente du FN, Marine Le Pen mais la Banque de France dit ne pas avoir été saisie par le parti de ce cas particulier.

"Toutes les banques ont le droit en France de fermer un compte à durée indéterminée quand elles ne souhaitent plus maintenir une relation commerciale avec leurs clients", fait valoir la Banque de France.

"Une note pour ne rien dire"

"La Banque de France sort une note pour ne rien dire... Nous n'avons pas un seul élément d'explication sur la fermeture des comptes de notre mouvement par la Société Générale", a réagi la patronne du FN sur RMC et BFMTV mardi matin.

"La Société Générale oppose à son propre client le secret bancaire... Soit il y a une raison, et qu'elle le donne, car je lui autorise à le faire, soit il n'y a pas de raison, et il s'agit alors d'une discrimination politique !", a-t-elle poursuivi.

La présidente du FN s'est alarmée la semaine dernière du risque de "fatwas bancaires" qui mettraient en péril la démocratie française. "Nous sommes en présence d'une tentative d'étouffement d'un mouvement d'opposition et il est du devoir de tous les démocrates de ne pas l'accepter", a-t-elle déclaré...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU