La bataille autour de Sky tranchée par un système d'enchères

La bataille autour de Sky tranchée par un système d'enchères
Le logo de Sky au siège du groupe à Londres le 17 mars 2017

AFP, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 12h52

Les prétendants au rachat du groupe de télévision Sky, les américains Comcast et Fox, devront dévoiler leur offre définitive à travers un mécanisme d'enchères très rarement utilisé, a annoncé jeudi le régulateur britannique.

Le cablô-opérateur Comcast et 21st Century Fox de la famille Murdoch avaient jusqu'au 22 septembre pour faire une offre définitive, ce qu'ils n'ont pas fait à ce jour, poussant le Takeover Panel, le régulateur des rachats d'entreprises, à intervenir.

Dans un communiqué ce dernier annonce la mise en place d'enchères afin de figer les propositions des deux groupe, ce qui laissera par la suite le soin aux actionnaires de décider.

Pour l'instant, l'offre de Comcast, à 14,75 livres par action, soit 26 milliards de livres au total, est la mieux-disante face aux 14 livres proposées par Fox, qui valorise Sky 24,5 milliards. Fox détient déjà 39% du capital de Sky.

En pratique, Fox et Comcast peuvent encore élever leur offre jusqu'à vendredi 16H00 GMT, heure à laquelle débuteront les enchères.

Ces dernières se dérouleront en trois tours maximums et s'achèveront en fin de journée samedi. Fox et Comcast auront l'occasion de faire évoluer leurs offres ou de les maintenir en l'état.

Le régulateur précise qu'à l'issue des enchères, il publiera le résultat en dévoilant les offres qui seront alors définitives. Les deux groupes devront également communiquer sur leurs propositions avant 06H00 GMT lundi matin.

Les actionnaires de Sky auront alors plusieurs jours pour décider quelle offre est la plus intéressante et mettre fin à un long suspense depuis la première offre de Fox en décembre 2016.

L'autorité britannique de la concurrence a déjà donné son feu vert pour les deux offres, avec toutefois un bémol pour celle de Fox en obligeant ce dernier s'il l'emporte de garantir l'indépendance de la chaîne d'information Sky News voire de la vendre à Disney, lequel est engagé dans le rachat d'une grande partie des actifs de la famille Murdoch aux Etats-Unis.

Sky, fort de 23 millions d'abonnés, est l'un des opérateurs de télévision les plus puissants d'Europe, avec outre Sky News, les droits de la lucrative Premier League de football en Angleterre, ou encore la diffusion et la production de fiction.

Pour Comcast et Fox, mettre la main sur le britannique serait un atout précieux dans la bataille que livrent les acteurs historiques face aux nouveaux venus de la vidéo en ligne, comme Netflix ou Amazon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.