La Bourse de Paris a gagné 1,57% en clôture, sur détente des taux obligataires

La Bourse de Paris a gagné 1,57% en clôture, sur détente des taux obligataires
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 01 mars 2021 à 18h06

La Bourse de Paris a gagné 1,57% lundi, enthousiasmée par le net recul des taux d'intérêt sur le marché obligataire après plusieurs séances sous tension.

La Bourse de Paris a gagné 1,57% lundi, enthousiasmée par le net recul des taux d'intérêt sur le marché obligataire après plusieurs séances sous tension.

L'indice vedette CAC 40 a pris 89,57 points pour terminer à 5.792,79 points, tandis que le taux d'intérêt sur la dette française à dix ans a nettement reflué, à -0,10% après être passé la semaine dernière au-dessus de 0% pour la première fois en neuf mois.

"Le rebond (des marchés d'actions) est attribuable à la détente sur les taux", commente auprès de l'AFP Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marché chez IG France.

A l'origine de cette détente, le recul du taux américain à dix ans, particulièrement observé par les investisseurs dans le monde. Il évoluait lundi à 1,43% après avoir franchi le seuil de 1,50% en fin de semaine dernière.

A Wall Street en conséquence, l'indice Dow Jones prenait 2,14%, le Nasdaq 2,55% et le S&P 500 2,29% vers 16H50 GMT.

Le recul des taux "fait un peu retomber la pression. Est-on déjà sortis de l'épisode de la semaine dernière? C'est plus dur à déceler", tempère M. Baradez, en référence aux craintes liées à une hausse de l'inflation aux Etats-Unis, qui avaient nourri la hausse des taux des emprunts d'Etat.

En matière d'indicateurs lundi, l'activité manufacturière en Chine a connu en février son plus faible rythme de croissance en neuf mois, pénalisée par les conséquences du Covid-19.

En revanche, l'activité de l'industrie manufacturière en France a atteint au mois de février son plus haut niveau depuis janvier 2018, selon le cabinet IHS Markit.

L'automobile sourit

Renault a pris 1,37% à 37,64 euros et Stellantis 3,52% à 13,90 euros. Le premier a vu ses ventes de voitures reculer de 22% en février sur un an en France, avec une forte baisse de la marque Renault (-35%) mais une très bonne performance de Dacia (+26%). Peugeot (groupe Stellantis) est quant à lui resté en tête des ventes, même si elles ont baissé de 17%.

Le PDG de Danone sur la sellette

Le groupe agroalimentaire (+1,38% à 57,24 euros) tient lundi un conseil d'administration, poussé à se pencher sur sa gouvernance par une partie de ses actionnaires qui critiquent l'action du PDG Emmanuel Faber.

Le groupe a aussi a annoncé dimanche vouloir céder d'ici à la fin de l'année sa participation de près de 10% dans le géant chinois des produits laitiers Mengniu.

GL Events résiste

Le spécialiste de l'événementiel a bondi de 7,99% à 11,62 euros malgré une perte nette de 75 millions d'euros en 2020, annoncée par son président Olivier Ginon dans une interview au quotidien Le Progrès, anticipant sur la publication des résultats du groupe prévue jeudi.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.