La Bourse de Paris achève dans la morosité une semaine mouvementée

La Bourse de Paris achève dans la morosité une semaine mouvementée

La Bourse de Paris finit en recul

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 18h06

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse (-0,32%) vendredi, achevant sur une note négative une semaine agitée qui a notamment été marquée par un retour de la volatilité et une nette remontée de l'euro face au dollar.

L'indice CAC 40 a perdu 17,22 points à 5.319,17 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 0,66%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice s'est replié de 1,14%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 9,40%.

La cote parisienne, après avoir débuté à l'équilibre et s'y être ancrée une bonne partie de la matinée, s'est brièvement aventurée dans le vert à la mi-journée, pour finalement repartir à la baisse peu après.

"Nous avons du mal à confirmer du côté de l'Europe la dynamique de rebond observée jeudi, en particulier à Wall Street", a souligné auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"La séance du jour a vraiment été une lutte pour préserver les niveaux atteints la veille", les investisseurs n'étant pas parvenus à embrayer sur cette reprise de jeudi pour terminer la semaine sur une note positive, a complété M. Tuéni.

"Mais nous pouvons nous rassurer en nous disant que si la correction n'est pas plus importante que cela du côté américain, nous ne devrions a priori pas corriger plus que cela en Europe non plus", a-t-il estimé.

Parmi les facteurs d'arbitrage des investisseurs, "il y a d'un côté l'euro qui pèse un peu dans la balance" car le fait que la monnaie unique côtoie le seuil des 1,18 dollar "inquiète à nouveau", a détaillé M. Tuéni.

En revanche, "le rebond des cours du pétrole est un bon point pour le marché alors que nous avons l'air de nous diriger vers une prolongation des quotas de production", et les "quelques avancées sur la réforme fiscale aux Etats-Unis sont aussi positives même si elles ne se répercutent pas pour l'instant sur les cours", a poursuivi l'analyste.

Enfin, selon lui, le fait que plusieurs contrats à terme arrivent à échéance en même temps ce vendredi, en une journée dite des "trois sorcières", a aussi pu fausser la lecture de la tendance.

Du côté des indicateurs, l'agenda a été largement dégarni, à l'exception des mises en chantier de logements aux Etats-Unis qui ont bondi de 13,7% en octobre.

- Elior plonge de plus de 18% -

En matière de valeurs, Elior a dévissé de 18,17% à 20,16 euros, lesté par l'abaissement de son objectif de marge opérationnelle pour l'exercice 2016/2017. Le groupe a aussi annoncé la nomination d'un nouveau directeur général, Philippe Guillemot, ancien d'Europcar et d'Alcatel Lucent.

Vivendi est monté de 4,39% à 22,61 euros, après avoir assuré jeudi ne pas envisager d'offre publique d'achat (OPA) sur l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft (-1,19% à 65,56 euros), ni d'en prendre le contrôle, "dans les six mois à venir".

Bolloré a profité (+3,59% à 4,19 euros) d'un chiffre d'affaires en hausse de 115% au troisième trimestre, à 5,18 milliards d'euros, grâce à l'intégration de Vivendi dans ses comptes, et a souligné la stabilisation de l'activité de Canal+ qui était en recul l'an dernier.

Blue Solutions, dont Bolloré détient plus de 96%, s'est replié à l'inverse de 2,74% à 19,17 euros, après un recul de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, les ventes de batteries pour les bus ne compensant pas le recul de celles pour les voitures.

EDF a perdu 2,58% à 10,21 euros alors que le groupe a annoncé vendredi un nouveau report du redémarrage des réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), qui ont été arrêtés pour des travaux à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Wendel a fini proche de l'équilibre (-0,04% à 139,25 euros) dans la foulée de l'annonce de la nomination à sa tête du banquier d'affaires André-François Poncet, deux mois après l'annonce largement inattendue du départ de son prédécesseur, Frédéric Lemoine.

Foncière des Régions (FDR) s'est replié (-0,47% à 87,48 euros) après avoir annoncé l'acquisition en Allemagne et aux Pays-Bas de quatre hôtels de la chaîne espagnole NH pour un montant de 111 millions d'euros.

Et Spie a été pénalisé (-1,54% à 21,76 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" par HSBC.

 
11 commentaires - La Bourse de Paris achève dans la morosité une semaine mouvementée
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    mais pour le phénomène Mafiosi sans nuages le ciel boursier est toujours bleu le soleil brille de 1000 feux les oiseaux chantent , partout c'est la joie c'est le printemps des animaux ...

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    on s'offusquait hier encore en Seine-et-Marne qu'un professeur ait pu avoir une relation avec une élève de 14 ans
    et pourtant...
    Par le passé je crois qu'il y a une prof qui a eu des relations avec son élève qui s’appelait Emmanuel ! et la prof est aujourd'hui suspendue à un autre type d'avenir ! comme quoi la justice et la morale sont fonctions de considérations qui sont loin de la .....morale !

    On en vient même à décréter une morale officielle et puis celle pour les autres...et pendant le temps ou on parle de morale on ne parle plus des vrais problèmes, n'est-ce pas !

    L'affaire Weinstein semble être arrivée au bon moment, heureuse coïncidence !

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    Mafiosi avec tes commentaires farfelus et extravagants a 2 balles tu n'es qu'un charlot qu'un bouffon va vite te cacher sous la table comme un chien battu la queue entre les pattes l'œil hagard les oreilles baissées mais tu n'est absolument pas dangereux tant tu nous fais rigoler ... contrairement a la banque de l'écureuil qui historiquement depuis l'année 1999 et c'est prouvé possède a la direction une association de malfaiteurs en bandes organisées : la Bourse les actions vrais attrapes couillons au-dessus des bataillons de pigeons et ils sont légions plane et lave plus blanc que blanc la caisse d'épargne , elle fait du rangement et de la place dans les placements a la grande joie des épargnants un peu trop confiants , remarquez cette calamité est bien épaulée dans ce travail de nettoyage par ses 2 associées les banques populaires la banque d'affaire natixis ... avec ça on est bien banqué !

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique il semblerait qu'il y ait un bug .....

    référence à l'article :

    Le Google chinois veut enlever le volant aux conducteurs
    Statut : refusé
    Il y a 5 heures
    le 16 11 2017 à 12 41

    c'est vrai que ça devient insupportable que de voir des êtres humains avec encore en mains, cette liberté de conduire la ou ils souhaitent, leur véhicule. Comment ce vide juridique de privation de liberté individuelle a pu ne pas faire l'objet de lois, de règlements et que soit laisser à l’appréciation du gogolchinois le plaisir de dire qu'il y avait dans le volant une espèce de capacité à voler encore un peu de liberté à cet animal qu'est l'être déshumanisé?

    Moi je vois bien l'avenir entre les mains des GAFA et autres superbes Start-up ayant pris l'apparence de Licornes pour devenir enfin des Dragons...dans leur capacité de pouvoir interdire à tel endroit de la terre : la circulation, de sâles véhicules polluants, en tel autre lieu, la possibilité de démultiplier la puissance des batteries des véhicules électriques pour échapper à une tempête, '(c'est le cas de l'entreprise Tesla qui a augmenté la puissance des batteries - et à distance- pour ses propres véhicules lors d'une petite tempête aux US) .

    Qui ne peut comprendre que la privation des libertés individuelles et l'abrutissements des peuples est nécessaires pour le bonheur collectif ?

    Qui ne peut accepter que de réunir en quelques mains pleines de bonnes volontés, la capacité de diriger le monde ne soit un bienfait pour l'humanité ?

    Vous vous rendez compte, vous n'avez même plus besoin de réfléchir ! on pense à votre place, on vous nourrit, on vous berce, on vous taxe, on vous dit comment vous reproduire, on vous dit que vous n'êtes plus en droit de ..., on vous explique ce que sont vos droits...mais que vouloir de plus que le bonheur pensé pour vous sur terre ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    la censure toujours sur le forum orange !
    référence à l'article :

    En marge de la COP23, le glyphosate est présenté comme une solution pour le climat
    Statut : refusé
    Il y a 34 minutes
    le 17 11 2017 à 14 44

    C'est un peu comme les consommations d'eaux humaines et notamment dans les grandes villes les consommations d'eau sont effarantes et généralement leur approvisionnement est assurée depuis les campagnes et parfois de très loin ce qui est le cas pour la ville de PAris. Pour éviter la pollution que dénonce les Parisiens par exemple, il serait peut-être envisageable de donner une prime de 2500 Euros par Ha et par an aux propriétaires des parcelles concernées de façon à ce qu'ils entretiennent, sans faire de culture. Ce serait du pouvoir d'achat de redonner aux agris et la garantie d'une eau bio pour les grandes villes.

    de plus les quantités d'eau énormes sont rendues potables pour tirer à près de 50 % des chasse d'eau...( a -t-on besoin d'eau potable ?)

    Un calcul simple donne par "Kg de viande humaine sur une vie de 80 ans" la quantité effarante de 45 000 L d'eau / kg, et cette eau il faut la purifier, la pomper, la véhiculer, et la purifier encore...Que voila de la pollution et du CO2 d'émis pour tirer des chasses d'eau. On en parle jamais de cela et pourtant ça pollue plus qu'une voiture !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]