La Bourse de Paris amplifie son rebond et gagne 1,88%

La Bourse de Paris amplifie son rebond et gagne 1,88%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 23 septembre 2020 à 13h20

La Bourse de Paris progressait fortement à mi-séance mercredi (+1,88%), mais la cote parisienne a encore beaucoup à rattraper après sa chute du début de semaine. 

L'indice CAC 40 montait de 89,58 points pour atteindre 4.862,42 points à 13H00 (11H00 GMT). La veille, il avait reculé de 0,40%. 

"Les actions européennes ont beaucoup suivi l'exemple des États-Unis ces derniers temps" souligne David Madden, analyste de CMC Markets. Ainsi, "les fortes hausses du secteur technologique américain" mardi se répercutaient ce matin en Europe, explique-t-il. 

Francfort, Londres et les autres places européennes affichaient des progressions similaires à la cote parisienne. 

Les marchés américains étaient toujours dans le vert dans les contrats à termes avant l'ouverture de la séance. 

"Il n'y a pas encore de panique" note Milan Cutkovic, analyste d'AxiCorp malgré la dégringolade sur les marchés lundi, le CAC ayant perdu 3,74%.

Toutefois, les inquiétudes persistent. Sur la semaine, le principale indice parisien était toujours en baisse de 2,32%. 

"Les acteurs du marché craignent un nouveau blocage économique, qui pourrait nuire gravement à la confiance des consommateurs et des entreprises", poursuit M. Cutkovic.

La forte propagation du Covid-19 en Europe fragilise la reprise de l'activité. 

En septembre, l'activité du secteur privé a stagné dans la zone euro à cause de la circulation plus rapide du virus, selon la première estimation de l'indice PMI composite du cabinet Markit.

L'indice a baissé à 50,1 points en septembre, après 51,9 en août. Lorsqu'il est supérieur à 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se replie s'il est inférieur à ce seuil.

L'activité en France est même passée en contraction, notamment en raison des services, qui souffrent le plus des mesures de distanciation sociale et de restriction. 

"La sonnette d'alarme devrait être tirée quant au rythme de la reprise", estime Bert Colijn, économiste chez ING.

Aux Etats-Unis, le président de la réserve fédérale Jerome Powell s'exprime de nouveau devant le Congrès et sera aussi écouté par les opérateurs de marché. 

La technologie toujours moteur des cours

Le groupe d'ingénierie et de technologie Alten était salué en Bourse (+7,99% à 75 euros) après la publication de ses résultats. STMicroelectronics prenait de son côté 2,69% à 25,97 euros, dans le sillage des performances de l'indice technologique américain Nasdaq mardi.  

Siemens et Atos prolongent leur partenariat

Siemens progressait de 1,13% à 114,30 euros le jour de l'annonce de la prolongation pour cinq ans de son partenariat avec Atos (+2,82% à 70,08 euros) dans le cadre d'un contrat à 5 milliards d'euros portant sur la cybersécurité et le cloud. 

L'aérien rebondit

Sans rebond mardi après leur chute du début de semaine, les valeurs aéronautiques sont reparties de l'avant: Airbus montait de 2,82% à 64,30 euros, Air France-KLM de 3,22% à 3,34 euros et Lufthansa de 4,22% à 4,76 euros en Allemagne.  

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.