La Bourse de Paris au plus haut depuis juin 2007 (+0,47%)

La Bourse de Paris au plus haut depuis juin 2007 (+0,47%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 06 avril 2021 à 18h21

La Bourse de Paris a fini dans le vert (+0,47%) mardi, au retour d'un long week-end pascal, profitant de la bonne performance des marchés américains lundi, les investisseurs se réjouissant des perspectives de reprise de plus en plus tangibles.

La Bourse de Paris a fini dans le vert (+0,47%) mardi, au retour d'un long week-end pascal, profitant de la bonne performance des marchés américains lundi, les investisseurs se réjouissant des perspectives de reprise de plus en plus tangibles.

L'indice CAC 40 a gagné 28,38 points pour terminer à 6.131,34 points, un plus haut en clôture depuis le 1er juin 2007. Jeudi, la cote parisienne avait fini en hausse de 0,59%.

"Ce sont toujours les mêmes éléments qui dopent le marché et qui le tirent vers le haut: il y a des signes de reprise de l'économie mondiale avec un bon rapport sur l'emploi" aux Etats-Unis et le FMI qui a légèrement révisé à la hausse ses prévisions de croissance, souligne après de l'AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

Selon les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international, le Produit intérieur brut mondial, dopé par les Etats-Unis, va croître de 6% cette année (+0,5 point par rapport à janvier) et de 4,4% l'an prochain (+0,2 point). 

Pour les Etats-Unis, qui ont multiplié les plans de relance, les prévisions de croissance 2021 et 2022 s'établissent à respectivement 6,4% (+1,3 point) et 3,5% (+1 point).

Avec un rebond du PIB de 5,8% en 2021, la France, qui vient d'instaurer un nouveau confinement pour faire face à la troisième vague de Covid-19, devrait faire un peu moins bien que l'économie mondiale mais mieux que la zone euro (+4,4%).

Par ailleurs, "nous avons toujours cet afflux de liquidités avec des banques centrales qui sont là pour soutenir l'économie dans un contexte où on espère du mieux, notamment grâce à la campagne de vaccination", complète M. Tuéni.

Ceci constitue "un cocktail plutôt positif pour les marchés actions", selon lui, qui restent "sur des niveaux extrêmement soutenus, records aux Etats-Unis, et au plus haut depuis 2007 sur le CAC 40".

Côté indicateurs, l'activité dans les services a rebondi plus fortement que prévu en Chine au mois de mars après un passage à vide le mois précédent.

Si en Europe, plusieurs pays ont commencé à lever progressivement leurs restrictions sanitaires, en France, de nouvelles mesures entrées en vigueur pour tenter de freiner la pandémie ont conduit le gouvernement à réviser ses prévisions de croissance à 5% en 2021, au lieu des 6% espérés jusqu'à présent.

Nouvelle aide pour Air France-KLM

Le titre est monté de 1,64% à 5,22 euros après un accord de Bruxelles sur la recapitalisation d'Air France dans lequel l'Etat français sera autorisé à monter à "un peu moins de 30%" du capital.

Suez et Veolia, le duel continue

Suez a pris 0,30% à 18,40 euros après avoir signé un accord pour vendre à l'australien Cleanaway son activité déchets dans ce pays, un actif que Veolia juge "stratégique" pour son OPA sur son rival.

Lundi, c'est Veolia (0,00% à 22,33 euros) qui avait enjoint à Suez de "désactiver" une fondation destinée à bloquer la cession de ses actifs Eau, tout en l'appelant au "dialogue".

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.