La Bourse de Paris avance de plus belle

La Bourse de Paris avance de plus belle
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 03 février 2021 à 09h47

La Bourse de Paris avançait de plus belle mercredi matin, avançvant de 0,64%, portée par la perspective d'accélération des campagnes de vaccination anti-Covid-19 et d'adoption rapide du plan de relance aux Etats-Unis.

A 09H25, l'indice parisien progressait de 35,38 points à 5.598,49 points pour sa troisième séance consécutive dans le vert.

"L'optimisme regagne les marchés cette semaine, la volatilité qui se situait sur des niveaux difficilement justifiables chute et la confiance reprend le dessus. On parlait d'une grande résilience des marchés, elle est là", écrit Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les résultats trimestriels supérieurs aux attentes des géants de la technologie américaine Alphabet (maison mère de Google et YouTube) et Amazon contribuent aussi à cet élan positif.

Tout comme la nouvelle annonce de coopération sur les vaccins anti-Covid: les laboratoires britannique GSK et allemand CureVac vont s'unir pour développer un vaccin à ARN messager contre les nouveaux variants du coronavirus avec l'espoir d'être prêts pour 2022.

Les investisseurs se réjouissent ainsi des perspectives d'accélération des campagnes de vaccination d'autant que face à la lenteur de la logistique de vaccination anti-Covid 19, l'UE envisage d'adopter les vaccins chinois et russe à condition qu'ils obtiennent l'autorisation de l'Agence européenne du médicament. 

Un sous-traitant français commencera à produire "courant mars" le vaccin de Moderna contre le Covid-19, et un autre lancera "courant avril" la production de celui de Pfizer/BioNTech, a annoncé mercredi sur RTL la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Par ailleurs, "les marchés gardent un œil sur le plan de relance du président Biden qui a connu mardi une avancée importante alors que le président pourrait utiliser le processus de +reconciliation+ qui permettrait de faire voter le plan à la simple majorité des 50 alors que les lois sur le budget au Sénat se doivent d'en recueillir 60", ajoute M. Dembik.

Cela permettrait une adoption rapide du texte, 50 sénateurs étant démocrates. Car en cas d'égalité, il revient à la vice-présidente de Joe Biden, Kamala Harris, de trancher.

L'administration Biden et les démocrates sont restés fermes mardi sur l'ampleur du plan d'urgence de 1.900 milliards de dollars à mettre en place, face aux vélléités républicaines de réduire son montant. 

Publicis salué pour ses prévisions de croissance

Le titre montait de 5,19% à 46,02 euros, le groupe prévoyant de renouer avec la croissance au deuxième trimestre et propose de verser un dividende de deux euros par action au titre de l'année 2020.

Les financières très recherchées

Dans ce climat de confiance, Société Générale avançait de 2,14% à 16,48 euros, BNP Paribas de 1,75% à 42,33 euros, CNP Assurance de 3,04% à 13,55 euros et Crédit Agricole de 2,13% à 10,01 euros.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.