La Bourse de Paris avance modérément

La Bourse de Paris avance modérément
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 09 avril 2021 à 10h17

La Bourse de Paris avançait modérément vendredi matin après avoir atteint la veille des niveaux plus vus depuis 2000, dans l'attente de nouveaux catalyseurs.

La Bourse de Paris avançait modérément vendredi matin après avoir atteint la veille des niveaux plus vus depuis 2000, dans l'attente de nouveaux catalyseurs.

Vers 10H00, l'indice CAC 40 prenait 0,19%, soit 11,41 points à 6.177,13 points au lendemain d'une hausse de 0,57%.

Un mouvement attentiste sur les marchés a été enclenché par le compte-rendu de la Banque centrale européenne (BCE) publié jeudi.

"La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a tenu à confirmer que la pandémie de coronavirus allait continuer de freiner l'activité économique dans la zone euro à court terme, mais que les risques à plus long terme diminuaient", explique John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

La publication de chiffres décevants concernant la production industrielle en Europe empêchait la prise de risques avant le week-end.

La production industrielle en France a chuté de 4,7% sur un mois en février, plombée par la baisse de la fabrication de matériels de transports (automobile, aéronautique...).

En Allemagne, la production industrielle a également reculé en février pour la deuxième fois consécutive après huit mois de hausse, décevant nettement les attentes des analystes.

L'inflation a fait son retour en Chine le mois dernier pour la première fois depuis le début de l'année, tandis que les prix à la production ont inscrit leur plus forte hausse depuis près de trois ans.

Le risque inflationniste anime les salles de marché ces derniers temps, inquiétant les investisseurs, mais jeudi les banques centrales ont réitéré leurs promesses de soutien à l'économie.

La semaine devrait néanmoins finir sur "une note positive pour le CAC 40 qui capitalise pleinement sur l'optimisme des investisseurs concernant la croissance à venir", estime Christopher Dembik, directeur associé chez Berenberg.

Le gouvernement français a annoncé jeudi prévoir que le déficit public repassera sous la barre des 3% en 2027 et et se donne ainsi cinq ans pour rétablir les finances publiques une fois la crise passée.

Les marchés attendent la publications de l'indice de production industrielle aux Etats-Unis et en Espagne pour le mois de février. 

Les chiffres du chômage au Canada sont également attendus dans la journée. 

Airbus en forme

L'avionneur européen a enregistré 28 nouvelles commandes d'avions commerciaux et livré 72 appareils au mois de mars, renouant avec un rythme de livraisons similaire à la même période il y a deux ans. Vers 9H45, le titre Airbus prenait 2,67% à 103,52 euros.

Eutelstat en baisse

Eutalstat pâtit d'une baisse de recommandation de "neutre" à "sousperformer" par Exane. Le titre perdait 3,24% à 10,30 euros.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.