La Bourse de Paris baisse les bras à la clôture (-0,28%)

La Bourse de Paris baisse les bras à la clôture (-0,28%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 25 mai 2021 à 18h19

La Bourse de Paris a baissé les bras à la clôture mardi, cédant 0,28%, restant toutefois à un niveau élevé alors que la tendance est à la prudence dans l'attente de nouveaux catalyseurs.

La Bourse de Paris a baissé les bras à la clôture mardi, cédant 0,28%, restant toutefois à un niveau élevé alors que la tendance est à la prudence dans l'attente de nouveaux catalyseurs.

L'indice CAC 40 a campé autour des 6.400 points tout le long de la journée, mais fléchi en toute fin de séance, cédant 18,22 points pour finir à 6.390,27 points, après avoir fini en hausse de 0,35% la veille.

Le marché est "au point mort", avec peu de volume dans les échanges au cours des dernières séances, indique à l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo Securities.

"Est-ce lié aux indicateurs américains? C'est possible", mais quoi qu'il en soit, "il n'y a pas beaucoup d'entrain" et "les investisseurs sont en attente de catalyseurs après avoir digéré les publications d'entreprises" ces dernières semaines, ajoute-t-il.

La confiance du consommateur américain s'est très légèrement dégradée au mois de mai: l'indice du Conference Board s'est établi à 117,2 points (contre 117,5 points en avril) soit moins bien que les 118 points attendus par les analystes.

Les ventes de maisons neuves individuelles aux États-Unis ont reculé plus qu'attendu en avril.

L'économie sort de sa léthargie depuis l'accès aux vaccins, permettant aux grandes puissances mondiales de laisser derrière eux la crise sanitaire. Mais l'accélération de l'activité s'accompagne de tensions sur les prix, surtout aux États-Unis.

Jusqu'à présent les banques centrales considèrent toutefois que l'augmentation des chiffres d'inflation enregistrée au cours des dernières semaines est d'ordre conjoncturel et qu'elle devrait rester passagère.

Le cours de la biotech française Abivax, qui avait été suspendu lundi à sa demande, a bondi de 41,6% à 30,95 euros après des résultats positifs pour un essai clinique de phase 2 dans le traitement de la rectocolite hémorragique.

Total, poids lourd de la cote, a fini en bout de file du CAC 40 (-1,82% à 38,33 euros). Certains investisseurs attendent des éléments de réponse sur la stratégie climatique du groupe lors de l'assemblée générale qui se tiendra vendredi.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.