La Bourse de Paris bondit de 1,93%, au dessus de 5.000 points

La Bourse de Paris bondit de 1,93%, au dessus de 5.000 points
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mardi 11 août 2020 à 10h17

La Bourse de Paris gagnait 1,93% mardi matin, dans le sillage des places asiatiques, les investisseurs se montrant optimistes sur le plan de relance américain anti-covid et la reprise de l'économie mondiale.

L'indice CAC 40 progressait de 94,88 points à 5.004,39 points vers 9H40 (7H40 GMT),. La Bourse de Paris avait déjà gagné 0,41% lundi dans un marché calme.

Les principaux indices de Hong Kong et Tokyo ont pris près de 2%,.

Wall Street avait  clôturé lundi en ordre dispersé, digérant les nouvelles mesures de relance décrétées par Donald Trump pendant le week-end sur fond d'escalade des tensions sino-américaines. Le Dow Jones avait pris 1,30%, le S&P 500 0,27% et le Nasdaq a perdu 0,39%.

La signature de décrets par Donald Trump samedi pour une relance de l'économie "pourrait être davantage un point de départ vers des mesures plus fortes, qu'un point d'arrivée", estime Michael Hewson, analyste en chef pour CMC Markets UK, expliquant selon lui l'optimisme ambiant. Quatre décrets prévoient des aides diverses pour les chômeurs, les locataires précaires ou les étudiants. Au delà de ces mesures, les démocrates réclament un plan de 3.000 milliards de dollars et les républicains un plan de 1.000 milliards.

L'objectif est de lutter contre les conséquences économiques du coronavirus qui a désormais touché 20 millions de personnes dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l'AFP. 

Malgré ce chiffre toujours plus haut, "les investisseurs sont satisfaits de vivre dans un monde qui voit les cas d'infections grimper tant que ceux-ci ne déclenchent pas de nouvelles mesures de confinement drastique", estime Ipek Ozkardeskaya, analyste senior pour Swissquote Bank.

Les statistiques économiques semblent se redresser à travers le monde après la première vague de confinement: dernier chiffre en date, les ventes de voitures particulières en Chine ont enregistré en juillet une hausse de 7,9% sur un an, la plus forte depuis le début de la pandémie de Covid-19.

La semaine dernière, plusieurs statistiques sur la reprise de la production industrielle, notamment en France, en Allemagne, en Italie et au Brésil avaient donné du baume au coeur des acteurs du marché.

Sensible à la santé de l'économie mondiale, le groupe hôtelier Accor faisait partie des locomotives du CAC 40 mardi en grimpant de 4,05% à 24,65 euros après une forte progression déjà la veille.

Parmi les autres valeurs du jour à Paris, Vivendi (+2,40% à 23,91 euros) et Amber Capital, premier et deuxième actionnaire du groupe Lagardère (-0,96% à 14,46 euros), ont annoncé avoir signé un pacte en vue d'obtenir des sièges au conseil de surveillance du groupe d'édition, disant agir "à la suite des très mauvais résultats" de ce dernier.

Le groupe de minéraux industriels Imerys (+2,03% à 35,22 euros) a annoncé mardi l'acquisition d'une participation majoritaire du groupe turc Haznedar, un fabricant de briques réfractaires pour les industries sidérurgique, cimentière et pétrochimique. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.