La Bourse de Paris chute de 0,84%, inquiétude après les mesures de restrictions

La Bourse de Paris chute de 0,84%, inquiétude après les mesures de restrictions
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 24 septembre 2020 à 09h46

Le vent d'inquiétude faisait son retour à la Bourse de Paris, qui perdait 0,84% peu après l'ouverture jeudi, au lendemain de l'annonce de mesures de restrictions contre le Covid-19 et au moment où un durcissement des conditions de déplacement dans l'Hexagone inquiète les investisseurs.

Vers 09H20, l'indice parisien perdait 40,48 points à 4.761,78 points. Il avait avancé de 0,62% mercredi à la clôture, après un début de semaine chaotique.

Chez les voisins européens, Francfort lâchait 0,97% et Londres 1,21%.

Le gouvernement français a dressé mercredi le drapeau rouge pour tenter d'éviter la deuxième vague de coronavirus sur le territoire, alors que 13.072 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures selon le dernier bilan.

Le tour de vis est particulièrement sévère à Marseille avec la fermeture totale des bars et restaurants samedi. Dans d'autres grandes villes, dont Paris, les rassemblements de plus de 10 personnes vont être interdits dans l'espace public.

"La hausse du nombre d'infections et la hausse des restrictions coupent les jambes de la reprise française avant même qu'elle n'ait pu vraiment s'exprimer", souligne Michael Hewson, analyste en chef pour CMC Markets UK. 

La France est loin d'être la seule à voir le spectre du reconfinement se dessiner.

Jeudi la ville allemande de Munich durcit elle aussi ses restrictions anti-virus, et la fermeture obligatoire à 22 heures des pubs, des bars et des restaurants entre en vigueur en Angleterre.

Ces mesures s'ajoutent à un reconfinement partiel à Madrid, et total en Israël.

A l'échelle européenne, la pandémie de Covid-19 a déjà contaminé plus de cinq millions de personnes pour 227.130 morts, selon un comptage réalisé par l'AFP mercredi. Un autre seuil symbolique avait été franchi la veille aux Etats-Unis avec plus de 200.000 morts.

Conséquence directe de la situation sanitaire, les entreprises du tourisme souffraient à nouveau: Airbus perdait 2,09% à 60,50 euros et Air France-KLM 4,17% à 3,10 euros.

Le secteur technologique reculait dans le sillage d'un plongeon de valeurs stars de la tech aux Etats-Unis la veille: STMicroelectronics lâchait 1,41% à 25,12 euros, Worldline 1,77% à 73,10 euros et Dassault Systemes 1,86% à 155,50 euros.

Veolia perdait 1,71% à 18,07 euros, Suez 5,17% à 14,13 euros, et Engie 1,01% à 11,24 euros. 

Le ton est monté d'un cran entre les directions de Suez et Veolia, qui ont été auditionnées successivement mercredi à l'Assemblée nationale, tandis qu'en soirée Suez a cherché à contrecarrer les plans de Veolia en annonçant un dispositif juridique rendant incessible sa branche Eau française pendant quatre ans.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.