La Bourse de Paris conserve son optimisme à la mi-journée

La Bourse de Paris conserve son optimisme à la mi-journée
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 21 mai 2021 à 13h24

La Bourse de Paris poursuivait sa progression (+0,49%) au-dessus des 6.300 points vendredi à mi-séance, dans un marché mettant pour l'heure de côté ses craintes inflationnistes et digérant des indicateurs pointant vers la reprise.

La Bourse de Paris poursuivait sa progression (+0,49%) au-dessus des 6.300 points vendredi à mi-séance, dans un marché mettant pour l'heure de côté ses craintes inflationnistes et digérant des indicateurs pointant vers la reprise.

A 12H53 (10H53 GMT), l'indice CAC 40 progressait de 30,96 points à 6.374,54 points. La veille, il avait nettement rebondi (+1,29%).

"Les Bourses européennes prolongent le mouvement de la veille, l'optimisme prévaut dans un climat nerveusement calme", résume Franklin Pichard, le directeur général de Kiplink Finance.

"La crainte d'une accélération de l'inflation semble s'être atténuée comme la peur d'un durcissement plus rapide que prévu de la politique monétaire de la Fed", ajoute-t-il.

Tiraillés depuis plusieurs séances entre l'optimisme lié à la réouverture des économies et l'inquiétude d'une surchauffe qui pousserait les banques centrales à un premier tour de vis monétaire, les marchés semblaient ce vendredi voir le verre à moitié plein.

Ils y étaient aidés par des indicateurs bien orientés, à commencer par l'activité du secteur privé dans la zone euro qui a enregistré en mai sa plus forte croissance en plus de trois ans, grâce à la levée progressive des restrictions sanitaires, selon l'indice PMI composite du cabinet Markit.

En France, elle a connu en mai son deuxième mois de croissance consécutif et s'est même fortement accélérée.

Idem au Royaume-Uni, où cet indice a atteint en mai son plus haut niveau depuis janvier 1998 tandis que les ventes au détail ont bondi en avril avec la réouverture des magasins, particulièrement dans l'habillement.

Dans l'après-midi aux Etats-Unis sont encore attendues les reventes de logements (NAR) pour avril.

Bompard renouvelé jusqu'en 2024 chez Carrefour

Le titre du géant de la distribution reculait de 0,75% à 17,18 euros. Les actionnaires de Carrefour, réunis en Assemblée générale vendredi, ont renouvelé pour trois années supplémentaires le mandat d'Alexandre Bompard, 48 ans, à la tête du groupe.

BNP Paribas mise en examen

Le titre lâchait 0,14% à 56,13 euros après la mise en examen de la banque le 11 mai pour "blanchiment de corruption et de détournement de fonds publics" dans l'enquête sur le patrimoine en France de la famille du défunt président gabonais Omar Bongo, a appris jeudi l'AFP de sources proche du dossier et judiciaire.

Mais le recul des taux d'intérêt sur le marché obligataire pesait également sur le secteur bancaire.

Vallourec redresse la barre

Le fabricant de tubes sans soudure repassait dans le vert (+0,35% à 28,58 euros). Il a annoncé jeudi qu'il voyait le bout du tunnel de sa restructuration financière pour juin, et confirmé la poursuite de son plan d'économies de 400 millions d'euros d'ici 2025, qui comporte la fermeture d'un site en France.

Derichebourg a le vent en poupe

Le groupe de recyclage profitait (+7,02% à 8,38 euros) d'un bénéfice net qui s'est envolé de 229% à 73,6 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2020/2021, porté notamment par une hausse des ventes de ferraille.

Solutions 30 attendu au tournant

La société de services informatiques, dont le titre est suspendu depuis le 10 mai à la Bourse de Paris, doit publier ce vendredi une communication qui était initialement prévue le 25 mai mais qu'elle a avancée après un rappel à l'ordre de l'Autorité des marchés financiers (AMF) mardi.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.