La Bourse de Paris dans le rouge à la mi-journée

La Bourse de Paris dans le rouge à la mi-journée
La Bourse de Paris en repli en milieu de séance

AFP, publié le lundi 28 mai 2018 à 14h01

La Bourse de Paris évoluait dans le rouge lundi à la mi-journée (-0,22%) dans un contexte marqué par la crise politique en Italie et la motion de censure visant le gouvernement espagnol.

A 13H34, l'indice CAC 40 perdait 12,43 points à 5.530,12 points, dans un volume d'échanges faible de 1,3 milliard d'euros, en raison de la fermeture des marchés américains et britanniques pour cause de jours fériés. Vendredi, l'indice avait fini en baisse de 0,11%.

La cote parisienne a ouvert en petite hausse avant de perdre progressivement du terrain jusqu'à inverser la tendance.

"Comme vendredi et les jours précédents (...) les investisseurs présents ce lundi" se focalisent "sur l'Italie, mais aussi sur l'Espagne désormais après la motion de censure déposée vendredi midi, qui pourrait faire tomber Mariano Rajoy", le chef du gouvernement, ont souligné dans une note les analystes du courtier Aurel BGC.

En Italie, le président Sergio Mattarella a refusé dimanche de nommer un ministre des Finances eurosceptique choisi par les populistes, ouvrant la voie à une crise politique sans précédent en Italie, la troisième économie de la zone euro. 

Carlo Cottarelli, ancien haut responsable du Fonds monétaire international, a été chargé lundi de former un gouvernement de transition. Il a assuré que des élections anticipées se dérouleraient en Italie au plus tard "début 2019", mais sans doute à l'automne.

Le marché continuait parallèlement à suivre les échanges diplomatiques entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Après avoir annulé jeudi un sommet sur le nucléaire avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, le président américain Donald Trump semblait finalement ouvrir la voie à une telle rencontre.

Parmi les valeurs, le fabricant français de drones Parrot était en nette baisse de 4,32% à 4,76 euros, affecté par une chute de 23% de son chiffre d'affaires au premier trimestre et par des pertes nettes qui ont atteint 18,9 millions d'euros.

Bouygues gagnait 1,01% à 40,83 euros. Sa filiale Bouygues Construction a annoncé lundi l'acquisition de l'entreprise familiale australienne AW Edwards, spécialisée dans le bâtiment, sans révéler le montant de l'opération qui doit être finalisée à l'été 2018. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.