La Bourse de Paris dans le vert avant le rapport américain sur l'emploi

La Bourse de Paris dans le vert avant le rapport américain sur l'emploi
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 04 décembre 2020 à 10h16

La Bourse de Paris avançait de 0,53% vendredi peu après une ouverture stable, optimiste à quelques heures de la publication des statistiques mensuelles sur l'emploi américain. 

Vers 9H30, l'indice CAC 40 gagnait 29,61 points à 5.603,97 points au lendemain d'un recul de 0,15%. 

En Europe, Francfort était à l'équilibre (+0,03%) et Londres progressait de 0,68%.

A ce rythme, le principal indice parisien repasse tout juste dans le vert sur la semaine, et pourrait clôturer vendredi sa cinquième semaine de hausse d'affilée après une envolée de 20% en novembre, son meilleur mois en trente ans.

Les investisseurs avaient en ligne de mire vendredi la publication des chiffres officiels de l'emploi américain pour novembre, une statistique toujours très suivie.

"Les créations d'emplois devraient rester fortes mais devraient montrer toutefois un tassement de leur dynamique de progression", anticipe Hervé Goulletquer, stratégiste à la Banque Postale Asset Management, évoquant 540.000 créations d'emplois attendues contre 906.000 le mois précédent.

Cela pourrait ne pas être forcément une mauvaise nouvelle, ajoute-t-il car cela pourrait précipiter un accord entre républicains et démocrates sur un nouveau plan de relance contre le Covid-19, enferré dans des batailles partisanes depuis des mois.

Ce plan est d'autant plus urgent que la situation sanitaire est dramatique dans le pays qui recense le plus de morts dans le monde depuis le début de la pandémie avec 276.088 décès. Plus de 210.000 cas y ont été enregistrés jeudi en une seule journée, un record absolu depuis le début de la pandémie, selon l'université Johns Hopkins.

Juste avant l'ouverture, l'indice parisien avait été affaibli par une information du Wall Street Journal jeudi évoquant les difficultés du laboratoire Pfizer avec sa chaîne d'approvisionnement pour livrer la totalité de ses vaccins anti-Covid prévus en 2020.

L'élan de Wall Street avait été un peu douché à la clôture jeudi par cette information, et "l'indice S&P 500 a reculé après avoir atteint en séance de nouveaux records", signale David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

Du côté des valeurs, le constructeur ferroviaire français ALSTOM (-0,85% à 44,30 euros) a annoncé jeudi le succès de son augmentation de capital de 2 milliards d'euros qui va lui permettre de financer l'acquisition de Bombardier Transport, programmée fin janvier 2021.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.