La Bourse de Paris dans le vert malgré les nouvelles restrictions en France

La Bourse de Paris dans le vert malgré les nouvelles restrictions en France
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le jeudi 01 avril 2021 à 10h16

La Bourse de Paris progressait de 0,36% jeudi matin, galvanisée par les perspectives de reprise aux Etats-Unis après l'annonce d'un nouveau plan de relance dans les infrastructures, et malgré de nouvelles restrictions annoncées en France face à la troisième vague de Covid-19.

La Bourse de Paris progressait de 0,36% jeudi matin, galvanisée par les perspectives de reprise aux Etats-Unis après l'annonce d'un nouveau plan de relance dans les infrastructures, et malgré de nouvelles restrictions annoncées en France face à la troisième vague de Covid-19.

A 10H00, l'indice vedette CAC 40 prenait 21,77 points à 6.089,00 points, au lendemain d'un repli de 0,34%.

"Face à une nouvelle flambée d'infections confirmées au Covid-19, le président français Emmanuel Macron s'est adressé à la nation hier soir pour annoncer un troisième confinement national à partir de ce week-end", relève Christopher Dembik, directeur associé chez Berenberg.

"Une grande partie de l'Europe continentale est en proie à une autre vague en raison de la propagation rapide de variants plus contagieux. Mais la situation en France est désormais pire que dans presque tous les autres pays de la zone euro", ajoute-t-il.

Fermeture des écoles pour trois à quatre semaines, extension des restrictions à toute la métropole, déplacements limités: Emmanuel Macron a annoncé mercredi un nouveau tour de vis, appelant les Français à "fournir un effort supplémentaire" mais sans confinement strict.

"Même avec un fort rebond de l'activité à partir de début mai, les restrictions plus strictes d'avril pèseront lourdement sur le PIB du deuxième trimestre", note M. Dembik.

Aux Etats-Unis, le président américain Joe Biden a proposé mercredi depuis Pittsburgh d'investir quelque 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, avec l'objectif affiché de créer des "millions d'emplois", tenir tête à la Chine et lutter contre le changement climatique.

En Chine, l'activité manufacturière est tombée en mars à son plus bas niveau depuis 11 mois, selon un indice indépendant publié jeudi.

Atos en délicatesse

Le géant informatique français plongeait de 13,92% à 57,26 euros après avoir annoncé dans un communiqué que suite à un audit de ses comptes 2020, un "avis avec réserve" a été émis concernant deux entités américaines du groupe.

Solutions 30 bondit

A l'inverse, Solutions 30 bondissait de 23,71% à 13,41 euros après qu'un audit indépendant a conclu "au caractère infondé et erroné des accusations portées contre l'entreprise", selon un communiqué du groupe, alors que le fonds activiste américain Muddy Waters l'accusait notamment de "blanchiment". 

Vinci en forme

Vinci montait de 2,82% à 89,82 euros. Le géant français du BTP a annoncé jeudi un accord avec le groupe de construction espagnol ACS afin d'acquérir les activités énergie de ce dernier, et se renforcer ainsi dans les renouvelables, pour un montant d'environ 4,9 milliards d'euros.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.