La Bourse de Paris digère une série d'informations et passe du rouge au vert

La Bourse de Paris  digère une série d'informations et passe du rouge au vert
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 10h35

La Bourse de Paris montait de 1,14% après une ouverture en baisse vendredi, ignorant un indicateur économique en baisse sur l'activité dans le secteur privé en France dans un contexte d'échéances importantes aux Etats-Unis. 

Vers 9H45, l'indice vedette parisien avançait de 55,11 points à 4.906,49 points, au lendemain d'une clôture quasi stable (-0,05%).

L'indice parisien se dirigeait toutefois vers une baisse sur la semaine, de l'ordre de 0,5%.

Vendredi, les investisseurs choisissaient l'optimisme malgré un indicateur économique français négatif, au milieu d'une marée d'informations susceptibles d'influencer les cours.

L'activité du secteur privé dans l'Hexagone a de nouveau reculé en octobre, après une première baisse en septembre depuis le déconfinement, confirmant l'arrêt de la reprise économique, selon le cabinet IHS Markit.

Pour l'Allemagne toutefois, un indicateur manufacturier s'est montré bien supérieur aux attentes des analystes interrogés par la société Factset.

Au moment où la pandémie reprend en Europe, poussant les gouvernements à durcir leurs mesures de restrictions jusqu'au reconfinement parfois, les indicateurs économiques sont parfois mitigés, souvent dans le rouge.

Avant l'indicateur français d'octobre celui de septembre avait "renforcé les craintes d'une économie au bord de la falaise alors que l'on va bientôt entrer dans le froid de l'hiver européen", s'inquiète Michael Hewson, analyste en chef pour CMC Markets UK.

Une crainte développée par le ministre des Finances Bruno Le Maire, reconnaissant vendredi le risque "d'avoir un chiffre de croissance négatif", au quatrième trimestre sous l'effet notamment d'un couvre-feu.

Quelques notes d'espoir subsistaient toutefois, notamment du côté américain: attendu désormais comme un cadeau de fin d'année, après trois mois de négociation acharnée, un accord entre républicains et démocrates sur un plan de relance de l'économie est considéré comme imminent.

RENAULT MONTE MALGRE SON CHIFFRE D'AFFAIRES

Le groupe (+2,05% à 25,40 euros) a fait état vendredi d'un chiffre d'affaires en baisse de 8,2% au troisième trimestre 2020, à 10,4 milliards d'euros, en raison d'un redressement tardif des ventes d'automobiles et de taux de changes négatifs.

LA BAISSE DU TRAFIC NE FREINE PAS ADP

Aéroports de Paris (+1,15% à 87,60 euros) a perdu plus de la moitié de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année à cause de la pandémie et a revu à la baisse ses hypothèses de trafic pour Paris avec une chute qui pourrait aller jusqu'à 70%.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.