La Bourse de Paris en berne en attendant la Fed

La Bourse de Paris en berne en attendant la Fed
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 19 mai 2021 à 09h41

La Bourse de Paris perdait 0,95% mercredi matin en attendant des éclaircissements sur la position de la Réserve fédérale américaine (Fed) concernant l'inflation prévus dans la soirée.

La Bourse de Paris perdait 0,95% mercredi matin en attendant des éclaircissements sur la position de la Réserve fédérale américaine (Fed) concernant l'inflation prévus dans la soirée.

A 09H22, l'indice CAC 40 lâchait 60,20 points à 6.293,47 points, après deux séances consécutives de recul dans un environnement de marché focalisé sur l'évolution des prix et la déstabilisation des cryptomonnaies.

"Les investisseurs se tiennent à l'écart et attendent la réunion de la Fed afin d'avoir davantage d'éléments leur permettant de modifier leurs expositions sur le marché", écrivent les experts de Saxo Banque dans une note.

Le compte-rendu de la dernière réunion monétaire de la Fed qui sera publié à 20H sera au centre de l'attention, dans l'espoir de pouvoir anticiper une réponse de l'institution et un calendrier de réaction.

"Si les marchés peuvent vivre avec une inflation un peu plus forte, ils auront du mal à gérer les tensions inflationnistes si elles se révèlent plus fortes que prévu et si jamais les taux poursuivent leur réappréciation", prévient Tangi le Liboux, analyste chez Aurel BGC.

Les déclarations des responsables de la Fed sont nombreuses ces derniers jours, et particulièrement scrutées dans le contexte actuel de craintes inflationnistes.

Certains opérateurs de marché semblent ne plus être autant persuadés que la hausse des prix ne sera que transitoire même comme l'affirment les banquiers centraux. Leur crainte à court terme est de voir la Fed réajuster son soutien monétaire sur lequel les indices boursiers se sont appuyés pour monter depuis presque un an.

Les chiffres définitifs de l'inflation dans la zone euro au mois d'avril seront surveillés de près, tandis que le taux d'inflation a nettement accéléré à 1,5% en avril sur un an au Royaume-Uni, soit un plus haut depuis mars 2020.

JCDecaux s'affiche en hausse

Le titre grimpait de 3,54% à 23,98 euros, conforté par le rebond de l'activité que le groupe prévoit au deuxième trimestre. Les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 ont continué de peser sur l'activité au premier trimestre, le chiffre d'affaires du géant français de l'affichage publicitaire s'affichant en baisse de 37,2%, à 454 millions d'euros, un chiffre toutefois supérieur aux prévisions. 

Total en souffrance

Le titre du poids lourd de la cote souffrait (-1,74% à 39,01 euros) de la retombée des prix du pétrole, entraînant dans la foulée Vallourec (-2,73% à 29,90 euros) et CGG (-1,96% à 0,88 euro).

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.