La Bourse de Paris en forte hausse de 1,92%

La Bourse de Paris  en forte hausse de 1,92%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 28 septembre 2020 à 09h57

La Bourse de Paris s'affichait en forte hausse de 1,92% lundi, rebondissant après une semaine marquée par le retour au premier plan des incertitudes sanitaires.

A 9H40, l'indice CAC 40 progressait de 90,84 points à 4.820,50 points. Vendredi il avait conclu par une baisse de 0,69% sa pire semaine depuis juin, avec un repli de 5% en 5 jours. 

"La semaine commence en douceur avec un rebond", se réjouit Tangi le Liboux, analyste pour le courtier Aurel BGC. Toutefois, "l'évolution de la crise sanitaire reste dans toutes les têtes", pointe-t-il, tandis que le Covid-19 a dépassé le cap du million de décès dans la nuit, selon un décompte de l'AFP établi lundi à partir de données officielles.

Tout comme les Bourses asiatiques, la place parisienne se sert également des bonnes performances de Wall Street vendredi, avec +1,34% sur le Dow Jones et +2,26% sur le Nasdaq, pour repartir.

En plus des inquiétudes sanitaires, la semaine sera dominée par la campagne présidentielle américaine, qui va encore monter en intensité avec le débat entre les deux candidats Donald Trump et Joe Biden mardi.

Il y sera sans doute question des révélations du New York Times dimanche, qui a affirmé que le président sortant, malgré sa fortune personnelle, n'a payé que 750 dollars d'impôt en 2016. 

"L'approche des élections pourrait mener à d'autres publications de ce type et cela devrait conduire à une volatilité très élevée sur les marchés jusqu'au 3 novembre", rappelle Vincent Boy, analyste chez IG France. 

Il note que "d'autres évènements sont de nature à maintenir une volatilité élevée", notamment sur les entreprises technologiques, avec "la nomination de la nouvelle juge de la cour suprême, les tensions entre la Chine et les Etats-Unis". 

Par ailleurs aux Etats-Unis, l'actualité économique sera dominée par la publication des chiffres de l'emploi pour septembre, attendue vendredi.

En Europe, les discussions liées au Brexit reprennent lundi, les deux parties peinant toujours à s'accorder. 

La présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde est auditionnée en début d'après-midi par le Parlement européen.

- Rebond pour les banques -

Le rebond "concerne d'abord les cycliques et financières, sous pression ces derniers jours", relève M. Le Liboux. 

La foncière Unibail-Rodamco-Westfield progressait ainsi de 3,60% à 31,38 euros. 

Les banques rebondissaient après leur mauvaise semaine: Société Générale gagnait 3,96% à 11,34 euros, Crédit Agricole 3,99% à 7,44 euros et BNP Paribas 3,64% à 31,33 euros.

Le titre ArcelorMittal bondissait de 7,66% à 11,10 euros après l'annonce de la cession de ses activités américaines au groupe Cleveland-Cliffs pour 1,4 milliards de dollars. 

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.