La Bourse de Paris en hausse aidée par Wall Street et le compromis allemand

La Bourse de Paris en hausse aidée par Wall Street et le compromis allemand
La Bourse de Paris évolue en hausse dans la matinée

AFP, publié le mardi 03 juillet 2018 à 09h47

La Bourse de Paris a ouvert en hausse mardi (+0,42%), reprenant de la hauteur après un début de trimestre négatif, à la faveur du rebond de Wall Street et du compromis politique trouvé en Allemagne.

A 09H21 (07H21 GMT), l'indice CAC 40 prenait 22,22 points à 5.298,98 points. La veille, il avait fini en recul de 0,88%.

"Un rebond est possible aujourd'hui", notamment parce que "les conservateurs allemands ont trouvé un compromis" qui paraît "certes fragile et ne garantit pas une survie de la coalition gouvernementale dans le temps, mais il pourrait éloigner à court terme le risque d'une chute du gouvernement", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

L'accord en Allemagne s'est fait au prix pour la chancelière Angela Merkel d'un renoncement définitif à sa politique migratoire généreuse. Mais ce répit pourrait n'être que de courte durée, alors que la dirigeante conservatrice a fait l'objet d'une remise en cause sans précédent au sein même de son équipe.

Le "rebond de dernière minute du marché américain" aidait également, ont également souligné les experts de Mirabaud Securities Genève.

Wall Street a fini en hausse, se raccrochant à des propos plus conciliants de Donald Trump concernant un éventuel départ des États-Unis de l'OMC. "Nous ne prévoyons rien pour le moment", a ainsi affirmé Donald Trump, ajoutant que "s'ils (l'OMC) ne nous traitent pas correctement, nous ferons quelque chose".

Selon eux, "les volumes devraient cependant être faibles car les indices américains seront ouverts seulement pour la moitié de la journée" à la veille de la fête nationale du 4 juillet où la place sera fermée toute la séance.

Du côté des indicateurs, les ventes de détail en zone euro en mai et les commandes industrielles aux États-Unis sont à l'agenda.

- Rebond du secteur technologique -

En matière de valeurs, les technologiques, pénalisées la veille, retrouvaient des couleurs, suivant l'exemple de leurs homologues de Wall Street. STMicroelectronics gagnait 1,57% à 19,03 euros et Soitec 2,53% à 73 euros.

Les titres automobiles connaissaient également une embellie au lendemain d'une séance difficile : Peugeot prenait 1,49% à 19,80 euros et Renault 0,24% à 72,45 euros.

Société Générale grappillait 0,14% à 36,10 euros après avoir conclu un accord avec l'allemande Commerzbank pour racheter ses activités "Marchés actions et matières premières", sans indiquer le montant de la transaction. 

Vivendi montait de 0,63% à 20,75 euros alors que le géant des médias va sortir du capital de Fnac Darty (-0,68% à 80,70 euros), dont il détient 11%, pour un montant de 267 millions d'euros, mais va poursuivre le développement de partenariats avec le groupe de distribution.

Argan profitait (+0,48% à 42,10 euros) de revenus locatifs en hausse de 20% au premier semestre et de la révision à la hausse de ses objectifs annuels.

Trigano, à l'inverse, plongeait de 14,86% à 127,50 euros, pénalisé par une croissance organique inférieure aux attentes au troisième trimestre de son exercice 2017-2018, même si son chiffre d'affaires a augmenté de 24%.

Hermès bénéficiait (+0,97% à 521,60 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" par HSBC.

Pernod Ricard était pour sa part pénalisé par un abaissement de la sienne à neutre par Jefferies.

Euronext CAC 40

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU