La Bourse de Paris en repli à l'issue d'une journée calme

La Bourse de Paris en repli à l'issue d'une journée calme
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 31 mai 2021 à 18h25

La Bourse de Paris a terminé lundi en baisse de 0,57%, dans des volumes d'échange faibles, après une séance particulièrement calme à laquelle les investisseurs américains et britanniques n'ont pas pris part, en raison d'un jour férié. 

La Bourse de Paris a terminé lundi en baisse de 0,57%, dans des volumes d'échange faibles, après une séance particulièrement calme à laquelle les investisseurs américains et britanniques n'ont pas pris part, en raison d'un jour férié. 

L'indice CAC 40 a lâché 36,94 points, à 6.447,17 points, après être monté jusqu'à 6.496,32 points, nouveau plus haut depuis le 20 septembre 2000. Vendredi, il avait terminé à un niveau inédit en clôture depuis le 19 septembre 2000 (+0,75%). Sur le mois, l'indice vedette de la place parisienne a gagné 2,83%.

L'arrivée au terme des échéances du mois de mai, et le déclenchement des ordres de ventes qui vont avec, ont fait baisser l'indice dans les dernières minutes de la séance. 

Les marchés sont "privés des flux anglo-saxons", relève Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale chez Oddo Securities. En raison de jours fériés, la Bourse de New York, qui célèbre le Memorial Day, et celle de Londres, qui marque le Spring Bank Holiday, sont en effet restées fermées ce lundi. 

Conséquence: "les volumes sont anecdotiques", poursuit M. Jacoby. Le CAC 40 a terminé la séance dans des volumes d'échange très faibles d'à peine 2 milliards d'euros. 

Pas même les deux indicateurs du jour n'ont réussi à animer les marchés financiers, restés dans un "creux total, puisqu'il n'y a pas eu vraiment de catalyseur, rien de marquant aujourd'hui", affirme l'analyste. 

En Allemagne, la hausse des prix à la consommation a encore accéléré en mai, à 2,5% sur un an, tirée par l'envolée persistante des tarifs de l'énergie, selon des chiffres provisoires publiés lundi par l'Office fédéral des statistiques (Destatis).

L'OCDE a relevé lundi ses prévisions de croissance mondiale pour 2021 (à 5,8%) et 2022 (à 4,4%), tout en mettant en garde contre une rechute de l'économie en raison de la persistance de "vents contraires".

Renault condamné

Le tribunal correctionnel de Rouen a condamné lundi le groupe Renault (-0,85% à 33,84 euros) et son usine Renault Cléon (Seine-Maritime) à 300.000 euros d'amende au total pour l'homicide involontaire d'un technicien mort des suites d'un accident en 2016. 

Nicolas Sarkozy chez Lagardère

Lagardère a gagné 0,77% à 20,92 euros. La nomination de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy en tant que membre du conseil d'administration du groupe sera proposée dans le cadre de l'assemblée générale du 30 juin.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.