La Bourse de Paris en retrait après une semaine de progression

La Bourse de Paris en retrait après une semaine de progression
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 11 janvier 2021 à 10h00

La Bourse de Paris reculait lundi matin (-0,47%) s'interrogeant sur l'ampleur des mesures supplémentaires de soutien à l'économie américaine que doit dévoiler Joe Biden et la capacité des pouvoirs publics à contrôler le variant britannique du coronavirus.

L'indice CAC 40 cédait 27,10 points à 5.679,78 points à 09H41. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,65%.

Aux Etats-Unis, le président élu Joe Biden a annoncé vendredi qu'il poserait dès la semaine prochaine "les bases" d'un prochain paquet d'aide économique et répété que le plan de relance adopté fin décembre, d'un montant de 900 milliards de dollars, n'était qu'un acompte.

"Apparemment, les démocrates veulent agir vite", souligne Sebastian Paris Horvitz, stratégiste chez LBPAM.

Les marchés vont surveiller dorénavant le compte à rebours politique aux Etats-Unis jusqu'à la prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier.

Dans la foulée des violences au Capitole, les démocrates américains ont averti dimanche qu'ils étaient prêts à lancer dans les prochains jours une procédure de destitution de Donald Trump, proche de la fin de son mandat.

La semaine dernière, "la crise politique engendrée par l'invasion du Capitole par les supporters de Donald Trump n'a pas vraiment affecté le sentiment sur les marchés" et "il en va de même pour les mauvais chiffres de l'emploi pour le mois de décembre", rappelle M. Horvitz.

"Le marché continue à se focaliser sur l'avenir, espérant que la croissance va s'accélérer rapidement du fait du programme de vaccination et du soutien budgétaire", observe-t-il.

Ciel bleu chez Airbus

L'action gagnait 1,55% à 91,50 euros. Le géant de l'aéronautique a livré 566 avions commerciaux en 2020, soit un tiers (34%) de moins que l'année précédente mais affiche un "optimisme prudent" pour l'avenir.

L'automobile en panne

Le titre Peugeot perdait 1,40% à 21,77 euros et l'action Renault 1,38% à 36,17 euros, dans le sillage de la chute en 2020 du marché automobile allemand à son plus bas niveau depuis la réunification.

Rachats chez Total et Sanofi

Le titre pétrolier s'enfonçait de 1,49% à 36,92 euros après l'annonce du rachat de Fonroche Biogaz, présenté comme le leader de la production de gaz renouvelable en France.

En revanche, Sanofi s'adjugeait 0,42% à 79,12 euros après avoir signé un accord afin d'acquérir la société britannique spécialisée en immunologie Kymab pour un montant de plus d'un milliard de dollars.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.