La Bourse de Paris en très légère hausse de 0,08%

La Bourse de Paris en très légère hausse de 0,08%
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 09h41

La Bourse de Paris se montrait attentiste mercredi peu après l'ouverture (+0,08%) après les négociations avortées au Congrès sur un plan additionnel de relance aux Etats-Unis.

A 9H20, l'indice parisien prenait 3,99 points à 4.899,45 points. Mardi, il avait fini en modeste hausse (+0,48%).

"Les indices actions restent patients à ce stade, dans l'attente d'une visibilité meilleure", écrivent les stratégistes d'Aurel BGC.

Mardi, Donald Trump a demandé de stopper des négociations au Congrès sur de nouvelles aides américaines aux ménages et entreprises, renvoyant les discussions débutées il y a deux mois jusqu'à après l'élection présidentielle du 3 novembre. 

Il a toutefois appelé les parlementaires à s'entendre sans tarder sur des mesures plus limitées. 

Ce coup d'arrêt a immédiatement fait chuter Wall Street, alors que quelques heures auparavant, le président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell avait prévenu que les conséquences seraient désastreuses pour l'économie s'il n'y avait pas de nouvelles aides pour les ménages et les entreprises.

Les investisseurs sont préoccupés par le report du plan additionnel de relance dont l'économie américaine a bien besoin.

"Ce report étant inquiétant pour l'économie", "la question est donc maintenant de savoir quel délai mais aussi bien sûr quel sera le contenu du plan", écrivent les stratégistes de LBPAM.

"La politique monétaire américaine est désormais en mode pilotage automatique et en l'absence de signes de tension sur les marchés financiers (...),  il n'y a rien à attendre de nouveau du côté de la banque centrale américaine", estime Christopher Dembik.

Danone montait de 0,47% à 55,40 euros après avoir annoncé mardi qu'il cédait via une procédure accélérée le solde de sa participation de 6,61% dans le spécialiste japonais des probiotiques Yakult Honsha, pour environ 470 millions d'euros.

OL Groupe avançait de 0,51% à 55,42 euros. La holding cotée coiffant l'Olympique lyonnais, a plongé "dans le rouge" lors de son exercice achevé fin juin, frappé de plein fouet par la crise sanitaire, et table sur un nouveau déficit cette année.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.