La Bourse de Paris est revenue à ses niveaux d'avant-crise (+0,21%)

La Bourse de Paris est revenue à ses niveaux d'avant-crise (+0,21%)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le vendredi 12 mars 2021 à 18h20

La Bourse de Paris a clôturé à un nouveau plus haut en plus d'un an vendredi (+0,21%), à la faveur de signes croissants de reprise, même si une nouvelle hausse des rendements obligataires invitait à la prudence.

La Bourse de Paris a clôturé à un nouveau plus haut en plus d'un an vendredi (+0,21%), à la faveur de signes croissants de reprise, même si une nouvelle hausse des rendements obligataires invitait à la prudence.

L'indice parisien a progressé de 12,79 points à 6.046,55 points, un niveau qu'il n'avait plus atteint en clôture depuis le 20 février 2020. La veille, il avait progressé de 0,72%.

Sur la semaine écoulée, où il a clôturé tous les jours dans le vert, le CAC 40 est monté de 4,56%, ce qui porte ses gains depuis le 1er janvier à 8,92%.

A la faveur de signes de reprise qui se précisent, la cote parisienne a profité ces dernières séances d'un arbitrage vers les valeurs cycliques, les plus sensibles à la conjoncture, et ayant en général le plus souffert de la crise.

Ce vendredi, le marché "digère encore les différentes données du plan de relance de Joe Biden" qui sont un peu "contrebalancées par les craintes liées à l'inflation" et donc à la hausse des taux, souligne auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale au sein d'Oddo Securities.

Par ailleurs, les investisseurs, après des "publications de résultats toujours en ligne et correctes", attendent "des signes un peu plus concrets de reprise, autres que sous-tendus par des injections de cash", poursuit M. Jacoby

Côté valeurs, le titre M6 a bondi de 6,99% à 19,28 euros après une information des Échos selon laquelle les principaux médias français ont déposé des offres de rachat du groupe de radio et de télévision, dont son actionnaire RTL Group envisage de se séparer.

Le titre du géant mondial de l'optique EssilorLuxottica a perdu 1,10% à 139,75 euros. Le groupe table pour 2021 sur un retour aux niveaux d'avant-pandémie après avoir vu son bénéfice net ajusté plonger de près de 60% en 2020 sous l'impact du Covid-19. 

Sanofi a cédé 0,32% à 79,92 euros. Il a annoncé le lancement des premiers essais sur l'homme de son second projet de vaccin contre le Covid-19 aux côtés de la biotech américaine Translate Bio, le premier étant toujours en phase de tests après avoir pris du retard dans son développement.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.